Défense
Au large de la Somalie, l'équipage du Nivôse interpelle 11 pirates

Actualité

Au large de la Somalie, l'équipage du Nivôse interpelle 11 pirates

Défense

Selon nos confrères de l'Agence France Presse, La frégate Nivôse a capturé onze hommes présumés de piraterie au large de la Somalie, hier matin.
Ceux-ci naviguaient sur deux embarcations rapides, ou skiffs, accompagnées d'un "bateau-mère", à plus de 500 milles nautiques de Mombasa et étaient armés de deux fusils d'assaut et d'un lance-roquettes.

L'opération a débuté jeudi matin, à 420 milles nautiques des côtes somaliennes, dans la zone économique exclusive des Seychelles, avec l'arraisonnement du "bateau-mère" et la capture de trois hommes qui s'y trouvaient. A son bord du pétrole, de la nourriture et de l'eau.
Puis hier, les deux skiffs, ont confondu la frégate de surveillance (avançant vers le soleil pour ne pas être identifiée) avec un navire marchand, et l'ont pris en chasse. Dés lors, celle-ci s'est laissée sciemment approcher afin d'engager ses fusiliers marins et son hélicoptère dans un assaut rapide, aboutissant à la capture de huit hommes.
Transférés à bord de la frégate, les suspects, dont certains paraissent très jeunes et épuisés, ont été fouillés et retenus sur la plage avant du bâtiment.

Cette capture s'est déroulée, selon le commandant du Nivôse, le capitaine de frégate Jean-Marc Le Quilliec, au même endroit que l'interception des onze attaquants du Safmarine Asia - bâtiment de commerce battant pavillon du Libéria -, le 15 avril dernier.

Pour mémoire, c'est la troisième prise successive pour le Nivôse qui a relevé, le 12 avril dernier, le Floréal dans la force européenne anti-piraterie Atalante, lancée le 8 décembre 2008.
Au total, en trois opérations, la marine française, a interpellé 24 pirates présumés avant de les remettre, pour la majorité d'entre eux, aux autorités somaliennes.

De leur côté, les garde-côtes seychellois ont arrêté trois somaliens suspectés d'actes de pirateries, a annoncé dimanche la présidence de cet archipel de l'océan indien.

Quant aux actes de pirateries, iles se sont poursuivis durant le week-end. Ainsi un bateau pakistanais, le MV Al-Misan, transportant des véhicules ainsi que du sucre et de l'huile pour des commerçants somaliens, a été capturé ce week end, à une centaine de kilomètres au large de Mogadiscio. Cette prise porte à une vingtaine le nombre de navires aux mains de pirates actifs dans cette région du globe.

Piraterie dans le monde | Actualité du brigandage maritime