Défense
Au moins trois sous-marins stratégiques pour la Chine

Actualité

Au moins trois sous-marins stratégiques pour la Chine

Défense

La marine chinoise possède, désormais, au moins trois sous-marins nucléaires lanceurs d'engins. En plus du Xia, mis en service en 1987, deux nouveaux SNLE du type Jin (projet 094) ont été construits. Une photo satellite, relayée par Google Earth et Google Maps, montre les deux bâtiments, à quai, dans le port de Huludao (nord-est). L'image daterait du mois de mai et montre un navire semblant opérationnel, au sud, et un autre sans doute en achèvement (partie manquante à l'arrière, traces de rouilles caractéristiques des navires en construction...) Le premier Jin aurait été lancé en juillet 2004, le second étant mis à l'eau en 2006. Longs de 125 mètres pour un déplacement d'environ 9000 tonnes en plongée, ces bâtiments ressemblent aux SNLE occidentaux et russes de première génération. Ils seraient d'ailleurs dérivés des Delta construits sous l'ère soviétique. Les premières photos disponibles indiquent que leur armement, que l'on pensait constitué de 16 missiles balistiques Ju Lang-2, ne serait en fait que de 12 engins, six panneaux abritant les tubes étant nettement visibles sur chaque côté de la coque. Version navalisée du missile terrestre Dong Feng 31, le Ju Lang-2 aurait une portée de 8000 kilomètres. Côté propulsion, l'image satellite laisse penser que le sous-marin achevé pourrait être équipé de ce qui semble être une pompe hélice. L'extrême arrière présente, en tous cas, un élément nettement trop large pour être un simple gouvernail. De sources américaines, la série des Jin pourrait comprendre cinq unités, le Xia étant probablement désarmé dans les prochaines années.
Outre les bâtiments stratégiques, le Chine poursuit son programme de sous-marins nucléaires d'attaque. En plus des 4 SNA du type Han (99 mètres, 5000 tonnes en plongée), mis en service entre 1980 et 1991, deux à trois navires d'une nouvelle série sont en cours de construction.
Le reste de la flotte sous-marine chinoise serait aujourd'hui constitué de 15 sous-marins diésels du type Song, 12 du type Kilo (tous livrés par la Russie), 3 à 5 Yuan (dérivés des Song et Kilo) et une quarantaine de vieux submersibles des types Ming et Romeo, ces derniers servant visiblement à l'entraînement.

Marine chinoise