Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

Australie : Conclusion des négociations pour les futurs sous-marins

Défense

Le ministre australien de la Défense, Chrystopher Pyne, a annoncé que les négociations avec la France avaient été conclues en vue de signer, en 2019, le partenariat stratégique qui engagera définitivement le programme Australian Future Submarines (AFS).

Version à propulsion conventionnelle des nouveaux SNA français du type Barracuda, ces bâtiments, dont 12 exemplaires doivent être construits, formeront la classe Attack. Leur réalisation, en transfert de technologie, sera pilotée par Naval Group aux chantiers d’Adelaide. La tête de série doit être livrée à la Royal Australian Navy au début des années 2030.

Pour mémoire, à l'issue d'un processus d'évaluation compétitif dans le cadre du projet SEA 1000, Naval Group a été sélectionné en avril 2016 par l'Australie pour l’intégration de la plate-forme propulsée. Le système de combat sera conçu et intégré en partenariat avec Lockheed Martin Australia.

Le premier contrat industriel, portant sur les étapes initiales de la conception (Design and Mobilisation Contract, DMC), est entré en vigueur le 17 octobre 2016. Il sera suivi de contrats successifs pour la conception puis la réalisation des sous-marins. Le prochain marché, qui constituera une étape majeure du programme, portera sur les études de définition. Sa notification est attendue en février/mars.

On rappellera que la France accompagne ce programme sous l’égide d’un accord intergouvernemental signé le 20 décembre 2016 et entré en vigueur le 5 mai 2017.

La conception, la construction et l'entretien des 12 futurs sous-marins du type Attack, ainsi que la formation des équipages, représentent un investissement évalué à 35 milliards d'euros. 

 

 

 

Naval Group (ex-DCNS) Marine australienne