Vie Portuaire
Autoroutes de la mer : L'appel à projet lancé par Paris et Madrid

Actualité

Autoroutes de la mer : L'appel à projet lancé par Paris et Madrid

Vie Portuaire

Les gouvernements français et espagnol pont lancé officiellement l'appel à projet destiné à créer une première autoroute maritime entre les deux pays. Cette décision fait suite à la mise en place, l'année dernière, d'une Commission intergouvernementale franco-espagnole chargée d'évaluer le projet. Une ou plusieurs autoroutes de la mer pourront voir le jour entre l'Espagne et les ports français de la façade atlantique, de la Manche et de la mer du Nord. L'objectif est de soulager le trafic routier entre les deux pays, en transférant de 100.000 à 150.000 remorques par an sur le mode maritime. Pour cela, un service à fortes cadences et capacités est nécessaire. Côté financement, Paris, par le biais de l'Agence de financement des infrastructures de transports de France (AFITF), dispose en 2007 d'un budget de 41 millions d'euros pour l'ensemble des ADM et pour aider le lancement de lignes maritimes courte distance. Pour l'Espagne, le montant maximum de la subvention sera de 15 millions d'euros pour chaque autoroute de la mer.
« Les candidats auront jusqu'à début septembre pour faire parvenir leur offre en vue d'une sélection d'un ou plusieurs projets fin 2007 et d'une mise en service courant 2008, une fois réalisées les procédures françaises et espagnoles nécessaires à la contractualisation avec la Société exploitante », souligne le ministère des Transports.
Les subventions publiques ne seront toutefois pas suffisantes pour financer les projets. Ainsi, le port de Nantes Saint-Nazaire, fervent partisan de la création d'une autoroute maritime entre Montoir et Bilbao, travaille depuis plusieurs mois pour réunir un pool de partenaires privés. Le coût de l'autoroute transgascogne est estimé à près de 400 millions d'euros, adaptation des infrastructures portuaires comprise. Ce projet, qui proposerait trois départs par jour de chacun des deux ports, nécessiterait une flotte de six navires rouliers capables de transporter chacun 230 remorques.

Port de Nantes Saint-Nazaire