Croisières et Voyages
Avec le neoRomantica, Costa Croisières s'offre de nouvelles perspectives

Actualité

Avec le neoRomantica, Costa Croisières s'offre de nouvelles perspectives

Croisières et Voyages

C'est fin février, à l'issue d'une refonte de plus de trois mois réalisée à Gênes par San Giogio del Porto, que le paquebot Costa Romantica, devenu neoRomantica, reprendra la mer. Construit en 1993 par les chantiers italiens Fincantieri, le navire de 220 mètres de long et 53.000 tonneaux de jauge a bénéficié de ce qui est sans doute le plus imposant programme de modernisation lancé jusqu'ici sur un paquebot. Costa Croisières a, en effet, décidé d'investir 90 millions d'euros pour remettre à neuf cette unité. « C'est un travail gigantesque qui est en train d'être mené. Le navire ne bénéficie pas d'une simple refonte. Il est littéralement vidé pour être reconstruit. Le neoRomantica n'aura plus rien à voir avec le Romantica que nous connaissions », souligne Georges Azouze, président de Costa France. Les travaux les plus significatifs ont consisté à débarquer la structure circulaire qui accueillait, sur l'arrière, la discothèque. Dans le même temps, la salle de spectacle, sur l'avant, a été totalement démontée et remplacée par un centre de bien-être, la structure à la base de la passerelle étant découpée pour bénéficier de vastes baies vitrées. Et, alors que 20 nouveaux balcons étaient soudés sur les deux bords de la partie centrale de la coque, au dessus de la timonerie, une nouvelle structure a été ajoutée. Comprenant trois ponts, elle abrite de nouveaux logements. Ainsi, à sa sortie de refonte, le paquebot, qui disposait de 678 cabines jusqu'ici, comptera 111 nouvelles cabines et un total de 120 cabines et suites avec balcon (aucune auparavant). En parallèle, l'ensemble des espaces intérieurs sont revisités, de l'Atrium aux cabines.

Le Costa Romantica avant refonte   (© : COSTA CROISIERES)
Le Costa Romantica avant refonte (© : COSTA CROISIERES)

Ajout de balcon sur les flancs   (© : COSTA CROISIERES)
Ajout de balcon sur les flancs (© : COSTA CROISIERES)

Ajout de la structure supérieure   (© : COSTA CROISIERES)
Ajout de la structure supérieure (© : COSTA CROISIERES)

Le navire en chantier au mois de décembre   (© : DENIS PELOILLE)
Le navire en chantier au mois de décembre (© : DENIS PELOILLE)

Un navire plus intimiste pour une clientèle de croisiéristes avertis

Plus qu'une modernisation, si importante soit-elle, Costa va, avec le neoRomantica, développer un nouveau produit. « Nous allons travailler sur un nouveau segment, mais aussi avec la clientèle qui est déjà la nôtre. Il s'agit de proposer un navire chaleureux et intimiste, avec une ambiance très cosy, bien différente de celle de nos grands navires. Le produit sera plus sophistiqué, avec des prestations très personnalisées et une offre gastronomique poussée. La décoration sera également très soignée, dans un style d'hôtel chic et de charme, complètement différent des designs extravagants que nous connaissons sur les grands paquebots mis en service ces dernières années », explique Georges Azouze. Pour mener à bien ce projet, Costa Croisières s'est appuyé sur le cabinet d'architectes suédois Tillberg Design, qui a dessiné en 30 ans les intérieurs de 130 yachts et navires de croisière, ainsi que sur Syntax, un cabinet londonien spécialisé dans l'aménagement d'hôtels et centres de bien-être de prestige.
En termes de restauration, le Costa neoRomantica comptera quatre restaurants. La salle à manger principale de 700 couverts, le Botticelli, ainsi que le Club neoRomantica, un très beau restaurant de 90 places à la cuisine présentée comme très fine.

Le restaurant Botticelli   (© : COSTA CROISIERES)
Le restaurant Botticelli (© : COSTA CROISIERES)

Le Club neoRomantica   (© : COSTA CROISIERES)
Le Club neoRomantica (© : COSTA CROISIERES)

Le buffet, baptisé le Giardino, sera également totalement revisité, beaucoup plus confortable et emprunt d'une atmosphère de jardin, avec un ensemble donnant sur l'extérieur. Il y aura aussi une pizzéria avec un véritable four au feu de bois. Et, excellente initiative, une partie de cette cafétéria sera ouverte en soirée et transformée en restaurant, avec service à la table, permettant aux passagers de dîner en terrasse, avec une vue imprenable sur la mer. Le paquebot comptera par ailleurs, comme les dernières unités entrées en flotte chez Costa, un restaurant Samsara, en lien avec le Spa, proposant une cuisine légère et diététique. Et puis on trouvera aussi, à bord, l'oenothèque Verona, un bar à vins proposant 80 références des meilleurs crus, où l'on pourra également déguster une large variété de fromages.

Le restaurant Samsara  (© : COSTA CROISIERES)
Le restaurant Samsara (© : COSTA CROISIERES)

Le Giardino   (© : COSTA CROISIERES)
Le Giardino (© : COSTA CROISIERES)

La pizzéria   (© : COSTA CROISIERES)
La pizzéria (© : COSTA CROISIERES)

 L'oenothèque Verona (© : COSTA CROISIERES)
L'oenothèque Verona (© : COSTA CROISIERES)

Un vaste Spa et la suppression du théâtre

Le Costa neoRomantica sera, par ailleurs, doté d'un vaste centre de bien-être, le Samsara Spa, qui s'étalera sur deux ponts et 4400 m². On y trouvera une grande piscine, des thermes avec sauna et hammam, des salles de massage, de soins et de relaxation... Le tout sera complété par un gymnasium, ainsi qu'un salon de beauté, plus vastes et modernes que dans l'ancienne version. Certaines cabines et suites seront également dédiées au centre de bien-être, avec des offres spécifiques.

 Le Samsara Spa  (© : COSTA CROISIERES)
Le Samsara Spa (© : COSTA CROISIERES)

 Le Samsara Spa  (© : COSTA CROISIERES)
Le Samsara Spa (© : COSTA CROISIERES)

 Le gymnasium  (© : COSTA CROISIERES)
Le gymnasium (© : COSTA CROISIERES)

 Une suite Samsara  (© : COSTA CROISIERES)
Une suite Samsara (© : COSTA CROISIERES)

Le nouveau Spa est installé en lieu et place de l'ancien théâtre, qui n'a pas été déménagé mais supprimé. Costa prend, ainsi, l'initiative d'en finir avec les grandes salles de spectacle, qui sont devenues la norme sur les paquebots depuis 25 ans. Seule NCL, avec le Norwegian Epic, entré en service en 2010, avait envisagé de supprimer le théâtre, avant finalement d'y renoncer et d'intégrer à son nouveau paquebot une salle de spectacle. Costa, elle, franchit donc le pas et innove, ou plutôt revient à un côté plus traditionnel de la croisière. « Nous renouons en fait avec ce qui se faisait jusque dans les années 80 et l'arrivée des grands théâtres sur les navires. Cela répond aussi à une demande d'un certain nombre de clients, qui sont moins attirés aujourd'hui par les grands spectacles traditionnellement proposés dans les théâtres (comme les comédies musicales et autres numéros de contorsionnistes, ndlr). Sur le Costa neoRomantica, l'animation sera plus diffuse. Le spectacle va se déplacer dans le bateau, à différents endroits, pour devenir plus intimiste et personnalisé. Et ce sera vrai dans les espaces intérieurs, mais aussi sur les extérieurs ». On notera que la refonte voit, d'ailleurs, l'aménagement de nouveaux salons et d'une nouvelle discothèque, ainsi que la remise à neuf du casino et du pont piscine (Lido Saint-Tropez et Montecarlo), dont le design est plus travaillé. La très belle plage arrière sera conservée, et agrémentée de sofas afin de pouvoir profiter au mieux de ce très beau panorama sur la mer.

 L'Atrium  (© : COSTA CROISIERES)
L'Atrium (© : COSTA CROISIERES)

 La Caffetteria  (© : COSTA CROISIERES)
La Caffetteria (© : COSTA CROISIERES)

 Grand Bar Piazza Italia  (© : COSTA CROISIERES)
Grand Bar Piazza Italia (© : COSTA CROISIERES)

 Cabaret Vienna  (© : COSTA CROISIERES)
Cabaret Vienna (© : COSTA CROISIERES)

 Le casino Excelsior  (© : COSTA CROISIERES)
Le casino Excelsior (© : COSTA CROISIERES)

 Salone Disco Tango  (© : COSTA CROISIERES)
Salone Disco Tango (© : COSTA CROISIERES)

 Lido Saint-Tropez en soirée  (© : COSTA CROISIERES)
Lido Saint-Tropez en soirée (© : COSTA CROISIERES)

 Lido Montecarlo de nuit  (© : COSTA CROISIERES)
Lido Montecarlo de nuit (© : COSTA CROISIERES)

 Lido Montecarlo de jour  (© : COSTA CROISIERES)
Lido Montecarlo de jour (© : COSTA CROISIERES)

Un programme de destinations très travaillé

Avec le neoRomantica, la compagnie italienne, dont la France est le second marché, vise donc une clientèle très spécifique. Il s'agit plutôt de connaisseurs, mais aussi de croisiéristes fuyant les grands paquebots, devenus des hôtels clubs flottants parfaits pour les familles, mais devenus pour certains clients trop grands et familiaux. Avec sa nouvelle offre, Costa vise, comme clientèle type, le couple de 45 ans et plus, qui recherche un produit intime et travaillé, et qui a du temps et les moyens de s'offrir une longue croisière. Le navire sera, en effet, exploité sur un programme de destinations très spécifique, et des traversées d'au moins 12 jours. Autant que possible, le neoRomantica sortira des sentiers battus et proposera des escales très variés et peu fréquentées. Les programmes d'excursions à terre seront également réalisés sur mesure pour des clients habitués des croisières, alors que des nuits à quai seront proposées dans certaines escales remarquables, laissant le temps aux passagers de découvrir au mieux les environs.

 (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
(© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

A partir du 20 février et jusqu'au 24 mars, le paquebot quittera Savone pour des croisières de 12 jours à la découverte de l'Espagne, du Maroc, des Canaries et de Madère. Au printemps, du 4 avril au 2 mai - puis de nouveau à la fin de l'été, le 5 septembre - le Costa neoRomantica proposera des croisières de 15 jours à la découverte de l'Espagne, du Portugal, de l'Angleterre, du Danemark et de l'Allemagne. De mai à août, pour la saison estivale, le navire s'installera en Europe du Nord, pour des croisières de 15 jours qui rallieront les plus beaux fjords de Norvège et les capitales de la Baltique. Le Costa neoRomantica proposera aussi deux croisières vers le Spitzberg.
Le paquebot enchaînera ensuite, de septembre 2012 à avril 2013, sur un grand tour du monde de 108 jours depuis l'Italie (départ de Nice/Savone le 19 septembre) jusqu'à l'Australie et la Nouvelle-Zélande, en passant par la Méditerranée, l'océan Indien et l'Asie (soit 89 escales et 34 pays visités).

 Un grand paquebot de la classe Concordia  (© : COSTA CROISIERES)
Un grand paquebot de la classe Concordia (© : COSTA CROISIERES)

Trois nouveautés dans la flotte en 2012

C'est donc un nouveau produit très intéressant que Costa va présenter dans quelques semaines et on suivra avec attention la manière dont il sera accueilli par la clientèle. Alors que le Costa Marina a été vendu et que le Costa Allegra est affecté l'essentiel de l'année à TAAJ Croisières, l'armement italien va continuer d'occuper le segment des navires intimistes avec une offre modernisée et retravaillée. Et il conviendra de voir, dans les prochains mois, s'il sera décidé de refondre le Costa Classica, sistership du Romantica. Tout dépendra, évidemment, du succès que rencontrera son aîné.
Toujours est-il que Costa, avec « neo », est dans l'air du temps, à l'heure où les navires à taille humaine et aux prestations plus personnalisées ont la cote auprès des croisiéristes avertis. Dans la même lignée, cette offre est complétée avec l'arrivée d'une nouvelle unité, le Costa Voyager, venant de la filiale espagnole (Iberocruceros) du groupe. Ce petit navire de 416 cabines est affecté à l'année en mer Rouge.

 Le Costa Voyager  (© : COSTA CROISIERES)
Le Costa Voyager (© : COSTA CROISIERES)

Pour autant, la compagnie n'opère pas un virage stratégique. Si elle élargit intelligemment son offre, elle continue de fonder l'essentiel de son développement sur les grands paquebots. Ainsi, en mai prochain, sera livré le Costa Fascinosa, cinquième et dernier navire de la classe Concordia, des unités de 114.000 tonneaux et 1500 cabines. Puis, en 2014, ce sera au tour d'un bateau encore plus impressionnant, de 132.500 tonneaux et plus de 1800 cabines (4928 passagers maximum), premier d'une nouvelle série de géants dérivés de la série Carnival Dream de la compagnie américaine CCL, dont le groupe Carnival Corporation est, comme Costa, la maison-mère.

 Paquebot de la classe Carnival Dream (© : CCL)
Paquebot de la classe Carnival Dream (© : CCL)

Costa Croisières