Croisières et Voyages
Avenir incertain pour le paquebot Maxim Gorkiy

Actualité

Avenir incertain pour le paquebot Maxim Gorkiy

Croisières et Voyages

Seconde carrière en hôtel flottant ou envoi à la ferraille ? L'avenir du paquebot Maxim Gorkiy, construit en Allemagne en 1969, reste incertain. Alors que la presse allemande évoquait, la semaine dernière, une transformation du navire en centre de congrès et hôtel à Hambourg, d'autres sources affirment que la vieille coque va être cédée aux ferrailleurs.
Construit il y a quarante ans pour le compte de Deutsche Atlantik sous le nom de Hambourg, le paquebot avait été cédé à l'Union soviétique en 1974. Rebaptisé Maxim Gorkiy, il était affrété ces dernières années par l'Allemand Phoenix Reisen, qui a cessé de l'exploiter fin 2008. Initialement, l'ancien liner devait être repris par la société montée par l'entrepreneur américain Wayne Heller afin de faire revivre la compagnie Orient Lines, arrêtée en 2007 par NCL. Le Maxim Gorkiy, actuellement en attente en Grèce, serait alors devenu le Marco Polo 2 et aurait été refondu en vue d'entrer en exploitation à l'été 2009. Ce projet a néanmoins avorté il y a quelques mois, en raison d'un contexte économique peu propice au lancement d'une nouvelle compagnie.