Défense
AVSIMAR : moins de Falcon, plus de drones ?
ABONNÉS

Actualité

AVSIMAR : moins de Falcon, plus de drones ?

Défense

Destiné à remplacer les actuels Falcon 200 puis les Falcon 50 de l’aéronautique navale française, le programme des nouveaux avions de surveillance et d’intervention maritimes (AVSIMAR) doit être notifié début 2020. Mais son contenu pourrait bien évoluer. Comme annoncé en juin dernier par Florence Parly, et conformément à l’actuelle loi de programmation militaire (LPM), la commande initiale portera sur 7 avions baptisés Albatros. Ils seront développés par Dassault Aviation sur la base de son avion d’affaire Falcon 2000 LXS. Les trois premiers appareils doivent être livrés en 2024 et 2025. Pour la suite, en revanche, l’acquisition initialement prévue de six autres Albatros afin de remplacer nombre pour nombre d’ici 2030 les cinq Falcon 200 stationnés en Polynésie et en Nouvelle-Calédonie, ainsi que les huit Falcon 50 basés en Bretagne et qui interviennent régulièrement hors de l’Hexagone, n’est plus acquise.

Depuis une bonne décennie que ce projet de

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française Dassault Aviation | Toute l'actualité aéronautique navale