Défense
BAE Systems livre le nouvel OPV britannique

Actualité

BAE Systems livre le nouvel OPV britannique

Défense

Après quatre mois d’essais intensifs au large des côtes écossaises, le HMS Forth, premier d’une série de cinq nouveaux patrouilleurs hauturiers destinés à la Royal Navy, a été réceptionné par le ministère britannique de la Défense. Réalisé par le chantier BAE Systems de Scotsound, ce bâtiment de 90 mètres affiche un déplacement de 2000 tonnes en charge. Capable d’atteindre la vitesse de 24 nœuds et de franchir 5500 milles à vitesse économique, avec une autonomie de 35 jours, il est armé par 34 marins, avec la capacité d’accueillir une soixantaine de personnes, par exemple des Royal Marines en plus de l'équipage. 

Dotés d’un canon de 30mm, deux mini-guns et quatre mitrailleuses, il peut mettre en œuvre deux embarcations semi-rigides de 8 mètres du type Pacific 24. Une grue d’une capacité de 16 tonnes permettra de manutentionner du matériel lourd, la plateforme arrière pouvant accueillir un hélicoptère Merlin (le bâtiment n’a toutefois pas de hangar). Le bâtiment est conçu pour naviguer jusqu'à 320 jours par an. 

 

Le HMS Forth (© : ROYAL NAVY)

Le HMS Forth (© : ROYAL NAVY) 

 

Après le HMS Forth, qui après sa livraison va maintenant rejoindre la base navale de Portsmouth, BAE Systems se concentre désormais sur son premier sistership, le HMS Medway, qui a été baptisé le 20 octobre dernier après sa mise à l’eau à Scotsound, ainsi que sur les trois autres unités de la série, les HMS Trent, HMS Tamar et HMS Spey. Tous doivent selon le ministère britannique de la défense être mis en service d’ici 2020.

On rappellera que ce programme, lancé notamment par le Royaume-Uni afin de combler un creux de charge dans les chantiers britanniques en attendant la montée en puissance de la construction des nouvelles frégates du type 26, consiste en une évolution d'OPV précédemment vendus par BAE Systems à l'export. Il s'agit du patrouilleur thaïlandais Krabi (2012) et de son sistership commandé en 2016, ainsi que des Amazonas, Apa et Araguari, initialement construits pour Trinidad et Tobago avant d'être rachetés par le Brésil. Ils ont été livrés en 2012 et 2013. 

 

L'Apa brésilien (© : MARINHA DO BRASIL)

L'Apa brésilien (© : MARINHA DO BRASIL) 

 

Royal Navy | Actualité des forces navales britanniques BAE Systems | Actualité maritime du géant britannique de la défense