Défense
BAE Systems met à l’eau le patrouilleur HMS Tamar

Actualité

BAE Systems met à l’eau le patrouilleur HMS Tamar

Défense

L’industriel britannique a mis à l’eau dans son chantier de Govan, en Écosse, le futur HMS Tamar, un patrouilleur de deuxième génération de classe River. Il a ensuite été remorqué sur 3 kilomètres jusqu’au site de Scotstoun où sera conduit son armement. C’est le quatrième exemplaire de sa classe après les HMS Forth, Medway, Trent et il sera suivi par le HMS Spey.

Les nouveaux OPV du type River de la Royal Navy mesurent 90 mètres de long et affichent un déplacement de 2000 tonnes en charge. Capables d’atteindre la vitesse de 24 nœuds et de franchir 5500 milles à vitesse économique, avec une autonomie de 35 jours, ils sont armés par 34 marins, avec la capacité d’accueillir une soixantaine de personnes, par exemple des Royal Marines en plus de l'équipage.

 

OPV de type River (© BAE SYSTEMS)

OPV de type River (© BAE SYSTEMS)

 

Dotés d’un canon de 30mm, deux mini-guns et quatre mitrailleuses, ils peuvent mettre en œuvre deux embarcations semi-rigides de 8 mètres du type Pacific 24. Une grue d’une capacité de 16 tonnes permet de manutentionner du matériel lourd, la plateforme arrière pouvant accueillir un hélicoptère Merlin (les bâtiments n’ont toutefois pas de hangar). Les River sont conçus pour naviguer jusqu'à 320 jours par an.

Dans le même temps, l’HMS Medway va lui bientôt commencer ses essais en prévision d’une entrée en service actif en début d’année prochaine si tout se passe bien. En effet, cette classe de navires a connu d’importants retards, notamment sur la tête de série, le HMS Forth. Ce dernier, originellement mis en service en avril dernier, a été obligé de retourner au chantier naval du fait de problèmes de fabrication. La Royal Navy a même dû retirer de son sommeil au dernier moment le HMS Tyne, un patrouilleur de première génération censé être justement remplacé par les bateaux de la nouvelle classe. L’équipage du Forth doit rembarquer en novembre et recommencer des essais en mer fin janvier 2019.

 

L'HMS Forth en début d'année (© ROYAL NAVY)

L'HMS Forth en début d'année (© ROYAL NAVY)

Royal Navy | Actualité des forces navales britanniques BAE Systems | Actualité maritime du géant britannique de la défense