Défense
Bahamas : des militaires français projetés par un TCD néerlandais

Actualité

Bahamas : des militaires français projetés par un TCD néerlandais

Défense

Suite au passage de l’ouragan Dorian, qui a dévasté les Bahamas, la France a dépêché un détachement des Forces Armées aux Antilles (FAA), déployé par un transport de chalands de débarquement (TCD) de la Koninklijke Marine, le Johan de Witt. Le détachement français a complété les moyens néerlandais chargés sur l’île de Saint-Martin, que se partagent la France et les Pays-Bas. « L’objectif est d’apporter un premier soutien à la population sinistrée, à la demande du gouvernement des Bahamas qui a fait appel au Mécanisme de protection civile de l’Union Européenne », explique l’état-major des armées. Le débarquement était prévu hier sur l’île de Great Abaco.

Comprenant une cinquantaine de militaires, le détachement français est essentiellement fourni par le 33ème régiment d’infanterie de Marine (33ème RIMa) complété par une équipe de santé et une équipe de soutien. « Initialement programmés pour participer à l’exercice « Caribbean Coast 2019 », un exercice interalliés d’assistance humanitaire (Humanitarian Assistance and Disaster Relief – HADR), les militaires des forces armées françaises et néerlandaises se sont associés pour se préparer à apporter un soutien humanitaire aux Bahamas. Du matériel a été spécialement acheminé sur place pour permettre aux militaires des FAA de participer à des missions de logistique, de transport, de déblaiement et de réparation ».

Cette mission est aussi une expression concrète de la coopération militaire franco-néerlandaise sur l’arc caribéen dans la perspective d’interventions liées à des catastrophes naturelles. Cette coopération s’était renforcée suite au passage de l’ouragan Irma aux Antilles il y a deux ans. Plusieurs entrainements conjoints avaient été organisés ensuite, comme l’exercice Kanawa, qui s’est déroulé en amont de la saison cyclonique, en mai dernier. Il avait notamment impliqué des soldats du 33ème RIMa et des soldats néerlandais.

Le passage de Dorian sur les Bahamas a fait au moins 50 morts et les autorités cherchent toujours à localiser 2500 personnes. L’ouragan a par ailleurs provoqué des dégâts considérables sur les habitations et infrastructures. L’île de Grand Bahama est de plus victime d’une importante pollution par hydrocarbures suite aux dommages subis par une raffinerie.  

Parmi l’aide internationale apportée aux Bahamas, on notera aussi celle des compagnies de croisière très présentes dans la zone, comme les américaines RCCL, Carnival, NCL et Disney, ou encore l’italo-suisse MSC. Alors que certaines exploitent des îles dans cette zone, des paquebots ont acheminés des cargaisons de fret humanitaire ces derniers jours, en plus des donations financières effectuées par les armateurs.

 

Marine néerlandaise