Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

Bahia : Le second départ fut le bon

Défense

Sauf nouvel imprévu, l’ancien transport de chalands de débarquement Siroco a bel et bien pris hier la route pour le Brésil, après un « faux départ » vendredi dernier. Le Bahia était parti en fin de journée, pour finalement revenir à Toulon pendant le week-end, après avoir embarqué sa batellerie. Celle-ci se compose de l’ancien chaland de débarquement d’infanterie et de chars Hallebarde, renommé Marambaia, ainsi que deux chalands de transport de matériel, baptisés Muriqui et Icarai. Opérés jusqu’ici par la marine française, le TCD, le CDIC et les deux CTM ont été vendus au Brésil pour 80 millions d’euros, permettant au pays de renouveler sa composante amphibie à moindre coût et avec du matériel disposant encore d’un important potentiel, l’ex-Siroco ne datant que de 1998.

 

Départ du Bahia hier après-midi

Départ du Bahia hier après-midi (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

Départ du Bahia hier après-midi

Départ du Bahia hier après-midi (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Les Marambaia, Muriqui et Icarai samedi en grande rade

Les Marambaia, Muriqui et Icarai samedi en grande rade (© : MER ET MARINE - JL VENNE)

(© : 

(© : MARINE BRESILIENNE)

 

Après la vente de la Foudre au Chili en 2011 (avec l’ex-CDIC Rapière et deux CTM), le Siroco était le dernier transport de chalands de débarquement de la Marine nationale. Suite à la réduction de sa flotte amphibie décidée par le dernier Livre Blanc sur la Défense, celle-ci ne dispose plus que de ses trois bâtiments de projection et de commandement (BPC), les Mistral, Tonnerre et Dixmude, livrés par DCNS en 2006, 2007 et 2012.  

 

Départ du Bahia hier après-midi

Départ du Bahia hier après-midi (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Marine brésilienne Marine nationale