Croisières et Voyages
Baptême tempétueux pour le 16ème paquebot de MSC

Actualité

Baptême tempétueux pour le 16ème paquebot de MSC

Croisières et Voyages

Livré le 27 février par les Chantiers de l’Atlantique, où s’est déroulée le même jour la cérémonie des pièces du prochain navire de son armateur, le MSC Bellissima a été baptisé samedi 2 mars dans le port britannique de Southampton. Une cérémonie mouvementée du fait d’une météo très dégradée marquée par de puissantes rafales de vent. Si fortes que les organisateurs ont préféré par mesure de sécurité interrompre la cérémonie qui se tenait dans une immense tente installée sur le quai, les centaines d’invités étant « évacués » dans le calme à l’intérieur du paquebot. De là, ils ont notamment pu suivre sur le dôme numérique de la promenade intérieure du MSC Bellissima le lancement de la bouteille de champagne sur sa coque.

 

Le MSC Bellissima arrivant à Southampton le 1er mars (© MSC CRUISES)

Le MSC Bellissima arrivant à Southampton le 1er mars (© MSC CRUISES)

Le MSC Bellissima à Southampton le 1er mars, avec la tente de la cérémonie de samedi sur le quai (© MSC CRUISES)

Le MSC Bellissima à Southampton le 1er mars, avec la tente de la cérémonie de samedi sur le quai (© MSC CRUISES)

 

La Méditerranée, puis la Chine en 2020

Malgré ces perturbations, qui ont aussi entrainé l’annulation de la mini-croisière de présentation prévue ce week-end, la cérémonie a donc été menée à son terme et le nouveau fleuron de MSC Cruises inauguré comme il se doit. Après ce baptême au cœur du marché britannique, sur lequel la compagnie souhaite se développer, le MSC Bellissima part ce lundi de Southampton pour rejoindre la Méditerranée où il sera exploité pendant sa saison inaugurale, avec notamment Marseille pour port d’embarquement. Puis, au printemps 2020, il sera positionné en Chine, où son armateur a commencé à se positionner en 2016.

 

Le MSC Bellissima (© MSC CRUISES)

Le MSC Bellissima (© MSC CRUISES)

 

Saint-Nazaire doit encore livrer 7 navires d’ici 2026

Sistership du MSC Meraviglia, mis en service en mai 2017, le MSC Bellissima mesure 315.8 mètres de long pour 43 mètres de large et 167.600 GT de jauge. Il compte 2246 cabines et suites.

Il porte à 16 le nombre de paquebots exploités par MSC Cruises, dont 14 réalisés à Saint-Nazaire. Après ce navire, les Chantiers de l’Atlantique enchainent avec deux unités allongées. Tout d’abord le MSC Grandiosa, mis à l’eau début janvier et désormais en achèvement à flot au bassin C. Long de 331 mètres et affichant une jauge de 181.500 GT, ce paquebot de 2408 cabines sera livré dès le mois d’octobre.

Son sistership, le futur MSC Virtuosa, en est désormais au stade de l’assemblage après sa mise sur cale, marquée le 27 février par la traditionnelle cérémonie des pièces. Il sera mis en service en octobre 2020.

Un autre paquebot de cette classe sera ensuite réalisé par les chantiers français, avec la particularité d’être le premier équipé d’une propulsion fonctionnant au gaz naturel liquéfié. Il doit sortir de l’estuaire de la Loire en mai 2023.

 

Le projet World Class (© CHANTIERS DE L'ATLANTIQUE)

Le projet World Class (© CHANTIERS DE L'ATLANTIQUE)

 

Entretemps, le premier d’une nouvelle série de paquebots géants destinés à MSC Cruises aura vu le jour dans le cadre du projet World Class. Ces navires de 333 mètres de long, 47 mètres de large, 205.700 GT et 2632 cabines fonctionneront eux-aussi au GNL. Le premier doit être livré en mai 2022 et le second en mai 2024. Deux autres sont prévus pour des livraisons au printemps 2025 et au printemps 2026.

 

Le MSC Seaside, mis en service fin 2017 (©  MSC CRUISES)

Le MSC Seaside, mis en service fin 2017 (©  MSC CRUISES)

 

6 autres navires construits en Italie

Parallèlement, MSC Cruises continue de travailler avec le constructeur italien Fincantieri. Après les MSC Seaside et MSC Seaview, navires de 323 mètres de long,  41 de large, 153.516 GT et 2066 cabines, entrés en flotte en 2017 et 2018, une version allongée va voir le jour avec deux unités supplémentaires. En cours de construction au chantier Fincantieri de Monfalcone, le futur MSC Seashore mesurera 339 mètres, aura une jauge de 169.380 GT et comptera 2270 cabines. Il doit sortir en 2021, son sistership étant prévu pour 2022.

Et ce n’est pas tout puisque l’armateur et le constructeur italien ont officialisé en octobre dernier un nouveau projet portant sur la réalisation de quatre petits paquebots de luxe. Des bateaux d’environ 64.000 GT et 500 cabines qui doivent être livrés par Fincantieri en 2023, 2024, 2025 et 2026.  

MSC Cruises va donc, au cours des huit prochaines années, réceptionner pas moins de 13 nouveaux navires, ce qui lui permettra de doubler sa flotte. Depuis 2003 et la décision du groupe Mediterranean Shipping Company de développer significativement son activité croisière, la compagnie a connu un développement considérable, passant de 127.000 à 2.2 millions de passagers en 2018. Grâce au nouveau plan d'investissement en cours, ce chiffre devrait atteindre 5.5 millions de clients d'ici 2027. 

 

MSC Cruises | Toute l'actualité de la compagnie de croisière et de ses paquebots Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire