Défense
Barracuda : Inauguration d’une plateforme d’intégration à terre

Actualité

Barracuda : Inauguration d’une plateforme d’intégration à terre

Défense

La plateforme d’intégration du système de combat du Suffren, tête de série des nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque français du type Barracuda, a été inaugurée le 28 novembre à Toulon. Cette étape marque le passage de la phase de conception du système de combat à celle de l’intégration fonctionnelle, c’est-à-dire à l’assemblage de l’ensemble des matériels et logiciels du système de combat sur une plateforme à terre. Celle-ci va permettre pendant les trois ans à venir de tester et vérifier l’ensemble des fonctionnalités du système de combat avant leur embarquement sur le sous-marin, actuellement en cours de construction sur le site DCNS de Cherbourg.

 

A l’instar de ce qui a été effectué par DCNS avec l’Aquitaine, première frégate du type FREMM, cette plateforme terrestre doit offrir un précieux gain de temps sur l’intégration à bord du sous-marin, en préparant en amont le système de combat. Cette organisation doit, ensuite, permettre de limiter les essais sur le bâtiment, dont la première sortie en mer est programmée en 2016 et sa livraison à la Marine nationale l’année suivante.

 

DCNS rappelle que le système de combat des SNA du type Barracuda bénéficie de nombreuses innovations : une détection sous-marine issue de la mise à niveau des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) du type Le Triomphant, un mât optronique remplaçant les périscopes pénétrant classiques (optiques), une capacité d’emport d’armes présentée comme doublée par rapport aux SNA de type Rubis, qu’ils vont remplacer, ainsi qu’un CMS (Combat Management System) intégrant l’ensemble des capacités de veille au dessus et au dessous de la surface de la mer.  

 

Entre 2017 et 2027, six Barracuda doivent remplacer, nombre pour nombre, les actuelles unités du type Rubis, mises en service entre 1983 et 1993. Plus grands, plus silencieux et plus puissants que leurs aînés, les Barracuda mesureront 99.5 mètres de long et afficheront un déplacement d’environ 5100 tonnes en plongée. Dotés de quatre tubes de 533mm, ils pourront mettre en œuvre 20 armes (torpilles lourdes F21, missiles antinavire Exocet SM39 et missiles de croisière MdCN/Scalp Naval). Leur équipage ne sera que de 60 marins et ils disposeront de logements pour une dizaine de passagers, comme des commandos, qui pourront embarquer leur matériel dans un conteneur amovible fixé derrière le massif des sous-marins.

 

Pour le moment, trois des six SNA du type Barracuda ont été commandés et sont en cours de construction : les Suffren, Duguay-Trouin et Tourville. La notification des trois unités suivantes, les Duquesne, Dupetit-Thouars et De Grasse, fait partie de tranches optionnelles au marché global relatif à ce programme, signé en décembre 2006 par la Direction Générale de l’Armement.

Naval Group | Actualité industrie navale de défense