Défense
Barracuda : La Marine nationale table sur un début des essais du Suffren en 2019
ABONNÉS

Actualité

Barracuda : La Marine nationale table sur un début des essais du Suffren en 2019

Défense

Toujours entouré par beaucoup de discrétion, l’achèvement du premier des six nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque français du type Barracuda se poursuit sur le site Naval Group de Cherbourg. Le Suffren doit être mis à l’eau en 2018, probablement au cours du second semestre. Pour la suite, la Marine nationale table désormais sur un début des essais en mer mi-2019 en vue, si tout va bien, d’une réception du bâtiment mi-2020. Logiquement, la mise en service de la tête de série ne devrait donc pas intervenir avant 2021.

« un retard industriel, pas à un problème de conception »

Pour mémoire, ce programme particulièrement complexe, notifié fin 2006, devait initialement voir la livraison du Suffren en 2017. Au sein de la flotte française, malgré les difficultés, on se montre néanmoins confiant, les trois ans de glissement étant attribués à « un retard industriel, pas à un problème de conception », a récemment dit l’amiral Prazuck, chef d’état-major de la marine.

Alors que Naval Group a fait de l’achèvement du Suffren sa grande priorité, le retard pris par le prototype impactera inévitablement son premier sistership, le Duguay-Trouin, qui est désormais en cours d’assemblage à Cherbourg. Cependant, militaires et industriels comptent toujours revenir au calendrier nominal à partir de la troisième unité, le Tourville, dont la livraison interviendrait par conséquent vers 2023/2024. Les trois autres doivent suivre d’ici 2030.

 

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française Naval Group | Actualité industrie navale de défense