Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

Bataille de chiffres autour du coût du programme F-35

Défense

1510 milliards de dollars. C'est le chiffre avancé par les services du secrétaire américain à la Défense concernant le coût global, pour les Etats-Unis, du programme F-35, qui doit voir l'acquisition, par l'US Air Force, l'US Navy et l'US Marine Corps de 2443 appareils. Une somme énorme qui, depuis une quinzaine de jours, fait couler beaucoup d'encre de l'autre côté de l'Atlantique, mais aussi dans les pays devant se doter du nouvel avion de combat. Jamais, jusqu'ici, un tel coût n'avait été avancé par l'administration américaine concernant ce programme, dont on savait déjà qu'il serait le plus cher de l'histoire. Bien que le Joint Strike Fighter (JSF) soit marqué par d'indéniables retards et dépassements budgétaires, Lockheed-Martin, qui porte industriellement le programme, a tenu a nuancer les dernières révélations du Pentagone. L'avionneur rappelle, ainsi, que les 1510 milliards avancés par l'administration compilent l'ensemble des coûts liés au programme (développement, construction, exploitation, modernisation et maintenance) sur une période de 55 ans. Lockheed-Martin ajoute que dans les précédentes estimations du Pentagone, notamment dans un rapport de 2010, la facture liée au développement, actuellement de 396 milliards de dollars, n'était pas comprise.

F-35A (© : LOCKHEED-MARTIN)
F-35A (© : LOCKHEED-MARTIN)

Le groupe note aussi que certaines décisions du gouvernement renchérissent également le programme. Il cite par exemple le report après 2020 de la livraison de 179 avions, ce qui entrainerait un surcoût de 60 milliards de dollars pour les opérations et la maintenance, principalement en raison de l'inflation. On notera d'ailleurs que le poids de celle-ci sur plus de 5 décennies est compris dans le chiffre de 1510 milliards, l'administration américaine ayant anticipé que l'inflation pèserait pour plus d'un tiers du coût total estimé aujourd'hui. Quoiqu'il en soit, Lockheed-Martin se montre très prudent avec les chiffres. « Les projections de coûts sont basées sur de nombreuses variables qui sont sujettes à des fluctuations considérables sur les 55 prochaines années, faisant que l'estimation inhérente est imprécise », affirme l'avionneur. Misant sur les économies d'échelle obtenues à terme, ce dernier se dit également confiant dans le fait que les « coûts d'exploitation et de maintenance du F-35 seront comparables ou moins élevés » que ceux des 7 types d'avions qu'il remplacera à terme au sein des forces armées américaines.
Pour mémoire, le programme JSF porte sur le développement de trois appareils. Une version conventionnelle(F-35A), une version à décollage court et appontage vertical (F-35B) et une version catapultée depuis porte-avions (F-35C).

F-35C (© : LOCKHEED-MARTIN)
F-35C (© : LOCKHEED-MARTIN)

US Navy / USCG