Marine Marchande
Bawat : Les eaux de ballast traitées par pasteurisation
ABONNÉS

Focus

Bawat : Les eaux de ballast traitées par pasteurisation

Marine Marchande

« Sur un bateau, il y a toujours de la chaleur disponible. Ce que nous proposons, c’est de l’utiliser pour traiter les eaux de ballast. C’est Louis Pasteur qui a inventé le système. Nous, nous avons eu l’idée de l’adapter aux navires ». Kim Diederichsen est le patron de la société danoise Bawat. En 2011, il a décidé de se lancer dans le très concurrentiel marché du traitement des eaux de ballast avec ce concept très simple : faire circuler l’eau des ballasts dans une unité de pasteurisation chauffée entre 64 et 72°, une température suffisante pour éliminer les organismes s’y trouvant. La chaleur alimentant l’unité de pasteurisation est fournie par le moteur lui-même, via un système de récupération classique. « Pas besoin de filtres, de produits chimiques ou d’UV, nous utilisons l’énergie déjà présente à bord ».

 

 

Un des avantages principaux est que le système de Bawat ne nécessite qu’un seul passage et peut être effectué à tout moment de la navigation : ballastage, déballastage ou encore transfert d’un ballast à un autre. « Le système fonctionne en circulation continue, donc peu importe la capacité de ballastage ». D’après Kim Diederichsen, le système peut s’adapter à tous les types et toutes les tailles de navires, il peut être installé lors de la construction ou en retrofit, « nous pouvons même le mettre en place alors que le bateau est en navigation ». La société a également imaginé une solution mobile, dans un conteneur de 40 pieds, capable de traiter 300 m3/h via une connexion sur le manifold. « Nous proposons une installation simple, dont les composants de tuyauterie sont faciles à trouver partout et que les marins appréhendent rapidement parce qu’ils les connaissent déjà ». Hors frais d’installation, le système de Bawat coûte environ 150.000 euros pour les petits bateaux et 350 pour les plus gros.

La petite entreprise, soutenue par des fonds danois et européens, commence à faire son chemin. Elle a déjà équipé quatre bateaux, dont récemment une drague de Boskalis rétrofitée en décembre à Gdansk en Pologne. Elle vient également de signer un contrat pour l’équipement d’un porte-conteneurs de l’armement singapourien X-Press Feeders. Déjà approuvé par le BV, DNV-GL et ABS, le système de Bawat devrait recevoir sa certification de l’US Coast Guard au premier trimestre 2019.

Pour mémoire, la convention internationale sur le traitement des eaux de ballast va devenir obligatoire pour l’ensemble de la flotte à partir du 8 septembre 2019.