Vie Portuaire
Bayonne a vu son trafic augmenter de 15% l'an dernier

Actualité

Bayonne a vu son trafic augmenter de 15% l'an dernier

Vie Portuaire

Le port de commerce de Bayonne a enregistré un trafic de plus de 4.3 millions de tonnes l'an dernier, soit une hausse de 15.26% par rapport à 2008. Le trafic supplémentaire était, fin décembre, de 571.777 tonnes. Certains produits ont connu des progressions importantes. Ainsi, ont progressé les trafics de CELSA France (+17.38% pour les ferrailles et +7,81% pour les billettes), les dérivés du pétrole (+17,34%), ainsi que le soufre (+26.06%). A l'inverse, d'autres secteurs ont été lourdement touchés par la crise. C'est le cas du maïs (-25,06%) et des engrais (-32,70%). Même chose pour le pétrole brut (-38,28%), qui poursuit sa baisse liée à l'épuisement du gisement de Lacq. Les hydrocarbures hydrocarbures (-2,69%) ont mieux résisté que les produits chimiques (-13,15%), qui subissent l'impact de la fermeture de l'usine Celanèse de Lacq.

Nouveaux trafics et perspectives 2010

Géré par la CCI Bayonne Pays Basque, le port de commerce a aussi vu émerger, en 2009, de nouveaux trafics. Les divers agro-alimentaires (tourteaux notamment) ont fortement progressé, pour 20.603 tonnes. Le trafic de ballast a quant à lui fait son apparition, en raison de la réfection des voies ferroviaires entre Hendaye et Bayonne. En tout, 76.862 tonnes de ballast ont été traitées sur le port l'an dernier. Nouveau également, le trafic de bois des Landes s'est développé suite aux dommages provoqué par la tempête Klaus sur les domaines forestiers. Les exportations de bois ont, ainsi, atteint 674.636 tonnes. En 2010, le port va continuer de bénéficier, au moins pendant le premier semestre, de ce trafic de bois des Landes. Ayant débutée le 31 mars 2009, cette activité devrait atteindre 1 million de tonnes exportées un an après, c'est-à-dire au 31 mars 2010. L'arrêt annoncé pour le printemps 2010 des aides accordées pour les exportations de pin des Landes génère cependant une forte incertitude sur la pérennité de ce trafic.
Le trafic d'importation du ballast pourrait, quand à lui, se poursuivre grâce à la réfection de nouvelles lignes ferroviaires entre Bayonne et Dax notamment.
Pour ce qui est des nouveaux trafics, certains, liés au volet logistique que veut développer le port, pourraient voir le jour dans les prochains mois.
Enfin, l'installation du « Laminoir des Landes » du Groupe Beltrame se poursuit sur la rive droite du port. Les grands travaux de raccordement électrique et de fourniture en gaz sont bien avancés alors qu'un navire attendu le 29 janvier doit livrer, sur les quais de Tarnos, des éléments mécaniques de fort gabarit (170 tonnes) pour l'ensemble de laminage. Le traitement des premières brames d'acier devrait débuter dans le premier semestre de 2011.

Port de Bayonne