Science et Environnement
Beautemps-Beaupré : Fin de mission hydrographique en océan Indien

Actualité

Beautemps-Beaupré : Fin de mission hydrographique en océan Indien

Science et Environnement

Parti le 28 janvier dernier de Brest, le bâtiment hydro-océanographique Beautemps-Beaupré achève sa mission hydrographique en océan Indien. Après avoir réalisé des travaux hydrographiques au Liban, le navire doit rejoindre Toulon fin juillet pour une relève d'équipage. En attendant, les marins du BHO et les hydrographes du groupe océanographique de l'Atlantique ont réalisé des levés de fonds dans le canal du Mozambique pour établir une cartographie précise de référence d'un chenal de navigation, véritable autoroute maritime de 15 nautiques de large pour la navigation commerciale dans le sud-ouest de l'océan Indien. A cette occasion, le Beautemps-Beaupré aura parcouru plus de 6000 nautiques des Comores à l'Afrique du Sud, ses sondeurs multifaisceaux réalisant 24 heures sur 24 une acquisition de données de haute précision, explique la Marine nationale, qui précise qu'un rapide passage aux îles d'Europa et de Juan de Nova aura permis d'effectuer quelques travaux de marégraphie et de géodésie, en prévision de la réalisation de nouvelles cartes marines.

L'une des vedettes du BHO (© : MARINE NATIONALE)
L'une des vedettes du BHO (© : MARINE NATIONALE)

Le bâtiment a également eu pour mission de mener à bien des travaux dans le lagon de Mayotte, où persistent encore quelques zones «non hydrographiées» devant être comblées dans le cadre du projet « Litto 3D » de couverture détaillée de la zone terrestre et littorale de l'île. Les deux vedettes du bâtiment sont, notamment, très sollicitées pour le sondage par faible profondeur.
Long de 80..6 mètres pour un déplacement de 3300 tonnes en charge, le Beautemps-Beaupré a été réalisé par les chantiers STX de Lorient et mis en service en 2003. L'Ifremer, qui l'a financé à hauteur de 5%, l'utilise 10 jours par an. Armé par 25 marins et pouvant accueillir 25 hydrographes, il dispose de 3 laboratoires, 4 salles de travail et de nombreux équipements de recueil de données et de mesures, comme des sondeurs multifaisceaux grands et petits fonds.

Marine nationale