Défense
Belgique : Feu vert pour renouveler les moyens de guerre des mines

Actualité

Belgique : Feu vert pour renouveler les moyens de guerre des mines

Défense

Comme attendu, le gouvernement belge a donné le 26 janvier son accord au lancement de la procédure allant conduire au renouvellement des moyens de guerre des mines de la composante marine du pays, mais aussi de ceux de la flotte néerlandaise, ce programme faisant l’objet d’une coopération entre les deux nations.

Alors que les Pays-Bas doivent normalement acter le budget qui y sera consacré par un vote de leur parlement en mars, la Belgique, chargée de piloter le projet (les Néerlandais vont quant à eux gérer le remplacement des frégates du type M en service dans les deux marines), va officiellement lancer un appel à candidatures. Cette compétition internationale va opposer de nombreux industriels, avec un système basé sur l'emploi de différents drones mis en oeuvre depuis des bateaux-mères. 

La Belgique et les Pays-Bas souhaitent, chacun, se doter de six nouveaux ensembles afin de remplacer leurs actuels chasseurs de mines tripartites (CMT), conçus avec la France dans les années 80. Une enveloppe globale de près de 2 milliards d’euros a été annoncée. Après remise des offres, sans doute vers la fin de l’été, la notification du contrat pour le ou les lauréats retenus est attendue d’ici décembre 2018. La livraison des nouveaux moyens belgo-néerlandais de guerre des mines est espérée à partir de 2023.

 

Marine belge Marine néerlandaise