Défense
Belgium Naval & Robotics a présenté son plan de coopération industrielle

Fil info

Belgium Naval & Robotics a présenté son plan de coopération industrielle

Défense

Le 13 décembre, Belgium Naval & Robotics (consortium Naval Group – ECA Group ) a réuni ses partenaires industriels et de recherche belges ainsi que des élus locaux pour leur présenter le plan de coopération industrielle qu’il propose de mettre en oeuvre dans le cadre du programme belgo-néerlandais de chasseurs de mines. Ce plan intègre 39 partenariats établis avec les partenaires répartis sur l’ensemble du territoire belge et génèrera des centaines d’emplois sur 20 ans.

Plus de 30 ans d’expérience dans le domaine de la lutte contre les mines

La proposition de Belgium Naval & Robotics repose notamment sur les expertises industrielles et opérationnelles reconnues de Naval Group et d’Eca Robotics, tant dans le domaine naval que dans celui de la lutte contre les mines.

Naval Group et Eca Group collaborent dans le déminage sous-marin depuis les années 70 et sur le programme de chasseurs de mines (Tripartite belge, néerlandais et français).

Avec son plan de coopération industrielle, Belgium Naval & Robotics propose d’accompagner la Belgique dans le renforcement de son autonomie stratégique et de son leadership international et OTAN dans le domaine de la lutte contre les mines. L’élargissement de la base industrielle belge dans les hautes technologies et produits clés pour ce domaine permettra de créer durablement des emplois à haute valeur ajoutée.

Accompagner la Belgique dans l’évolution des systèmes

Belgium Naval & Robotics créera un centre d’excellence industrielle en Belgique, positionné sur des activités à très haute valeur ajoutée. L’objectif principal de ce centre sera de garantir l’autonomie et l’excellence stratégique de la Belgique.

Ce centre permettra ainsi d’accompagner la Belgique dans l’évolution des systèmes dans des domaines tels que la robotique, l’intelligence artificielle ou la discrétion acoustique et la cybersécurité sur toute la durée du programme et au-delà.

Des partenariats structurants ont déjà été signés afin de concrétiser ce projet.

Impliquer le tissu économique belge – créer des emplois durables

Ayant déjà fédéré presque quarante partenaires belges autour des aspects clés du programme et de ses évolutions futures, Belgium Naval & Robotics propose aux autorités belges un plan visant à créer plusieurs centaines d’emplois sur 20 ans.

L’activité générera une valeur ajoutée importante aussi bien en nombre d’emplois qu’au niveau technologique et se répartira équitablement sur les trois régions : Wallonie, Flandre et Bruxelles.

Partenaire majeur du projet, le chantier Flanders Ship Repair assurera à Zeebrugge 100% des activités de maintenance des douze navires. La Belgique disposera ainsi d’une totale autonomie pour maintenir et faire évoluer ses navires et son système de guerre des mines pendant toute la durée du programme.

La maintenance des drones (« Tools ») pourra également être réalisée à Zeebrugge par ECA Robotics Belgium si la marine belge en exprime le souhait.

Communiqué de Belgium Naval & Robotics, 17/12/18

Naval Group (ex-DCNS)