Offshore
Bénodet : Paré pour la mise à l'eau de la première hydrolienne française

Actualité

Bénodet : Paré pour la mise à l'eau de la première hydrolienne française

Offshore

Conçue par la société HydroHelix Energies, basée à Quimper, la première hydrolienne française sera inaugurée aujourd'hui à Bénodet. Cet engin expérimental, qui vise à profiter des courants marins pour produire de l'énergie, va ensuite rejoindre Loctudy par camion. Lundi, elle sera chargée sur Dora, un bateau appartenant à DCNS, pour être immergée à une vingtaine de mètres de profondeur dans l'anse de Bénodet. Le groupe naval, qui développe actuellement son activité services, a également réalisé la structure métallique de l'hydrolienne. Cette grosse hélice de 3 mètres de diamètre doit maintenant être testée pour déterminer ses capacités.
Créée en 2000 autour d'industriels finistériens, HydroHelix a lancé le projet Marenergie, labellisé par le Pôle Mer et destiné à développer l'exploitation de l'hydroélectricité des courants de marée. La société est, actuellement à la recherche de partenaires pour installer, devant les côtes bretonnes, un champ d'hydroliennes d'une puissance de 1 MW. Selon les promoteurs du projet, la France représente en effet le deuxième gisement hydrolien d'Europe, avec 6 GW, soit l'équivalent de 2 voir 3 centrales nucléaires. « Dans un contexte de raréfaction du pétrole, la mer constitue une ressource énergétique directement exploitable », souligne Hervé Majastre, d'HydroHelix.