Défense
Bernard Prézelin fait chevalier de la Légion d'Honneur

Actualité

Bernard Prézelin fait chevalier de la Légion d'Honneur

Défense

Bernard Prézelin a reçu, hier, les insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur des mains du contre-amiral Hervé Vautier. L’auteur de Flottes de Combat a été décoré au cours d’une prise d’armes organisée à Paimboeuf (Loire-Atlantique), à l’occasion de la première journée de l’appel du 18 juin 1940. La cérémonie s’est tenue en présence de nombreuses autorités civiles et militaires, dont l’amiral Laurent Mérer, préfet maritime de l’Atlantique. Les équipages du patrouilleur de service public Cormoran, dont Paimboeuf est la ville marraine depuis 1997, ainsi que de la vedette Vertonne, de la Gendarmerie maritime, étaient également présents, leurs bâtiments étant amarrés à une centaine de mètres du monument aux marins. Récompensé pour ses longues années au service de la réserve et son travail éditorial, Bernard Prézelin estime « qu’en agissant de la sorte, je pense n’avoir fait que mon devoir de Français et de réserviste. Dans mon éducation, j’ai appris que nous étions là, non pas pour nous servir, mais pour servir »

Bientôt 20 ans à la tête de Flottes de Combat

Capitaine de vaisseau de réserve, Bernard Prézelin est né en octobre 1949. Après avoir obtenu une maîtrise de droit maritime en 1972, il entre comme élève officier de réserve au CIN de Brest puis navigue, l’année suivante, sur les chasseurs de mines Circé et Cybèle. Bien que choisissant de reprendre le cabinet d’assurance familial, à Paimboeuf, Bernard Prézelin ne cessera jamais d’être au service de la marine, au cours d’une vie de réserviste particulièrement « active ». C'est au début des années 80 qu'il commence à collaborer à la rédaction de Flottes de Combat, dont s’occupe alors Jean Labaye-Couhat. Depuis 1988, il en assure la direction et a signé, cette année, sa 9ème édition : « C’est un ouvrage de référence, présent sur toutes les passerelles de la marine et son état d’usure au bout de deux années d’existence témoigne de sa consultation », souligne l’amiral Vautier, qui « salue », en Bernard Prézelin, « l’expert de renommée internationale, consulté au plus haut niveau et qui a toujours porté un extrême intérêt pour la marine ».
____________________________________

Voir notre article sur Flottes de Combat 2006