Défense
Bientôt trois porte-avions en Méditerranée orientale

Actualité

Bientôt trois porte-avions en Méditerranée orientale

Défense

Après plusieurs mois de déploiement dans le golfe Persique, où ses appareils ont participé aux raids de la coalition internationale contre Daech, l’USS Dwight D. Eisenhower amorce son retour vers les Etats-Unis. Le 25 novembre, le contre-amiral américain James Malloy a confié le commandement de la Task Force 50 au commodore britannique Andrew Burns, installé avec son état-major à bord du porte-hélicoptères HMS Ocean, qui croise désormais dans le Golfe. C’est la première fois que le commandement de la force aéronavale déployée dans le cadre de l’opération Inherent Resolve contre l’Etat islamique est confié au Royaume-Uni. Une fonction qui avait été pour mémoire assurée pour la première fois par un officier général non américain l’hiver dernier, lorsque la TF 50 avait été dirigée par le contre-amiral français Crignola depuis le Charles de Gaulle.

 

Le HMS Ocean et l'USS Dwight D. Eisenhower dans le Golfe le 25 novembre (© US NAVY)

Le HMS Ocean et l'USS Dwight D. Eisenhower dans le Golfe le 25 novembre (© US NAVY)

L'USS Dwight D. Eisenhower (© US NAVY)

L'USS Dwight D. Eisenhower (© US NAVY)

 

Après ce passage de témoin, l’USS Dwight D. Eisenhower, qui embarque notamment 44 avions de combat F/A-18 ayant réalisé 1770 sorties de combat et largué plus de 1900 bombes contre des cibles islamistes depuis la fin du printemps, va remonter la mer Rouge pour franchir le canal de Suez et, avant de faire route vers les Etats-Unis, devrait profiter de son passage en Méditerranée orientale pour reprendre brièvement ses opérations contre Daech. Elément précurseur du Carrier Strike Group 10 (qui comprend également les croiseurs USS San Jacinto et USS Monterey, ainsi que les destroyers USS Roosevelt et USS Nitze), le destroyer USS Mason, qui évoluait ces derniers temps en mer Rouge, où il a été la cible de tirs de missiles devant les côtes du Yémen, a intégré la semaine dernière le groupe aéronaval français. 

 

Le Charles de Gaulle (© MARINE NATIONALE)

Le Charles de Gaulle (© MARINE NATIONALE)

 

Il y aura donc une activité navale et aérienne particulièrement intense dans cette zone début décembre puisque le CSG 10 américain s’ajoutera aux deux groupes aéronavals déjà présents. Tout d’abord celui emmené par le Charles de Gaulle, qui achèvera un déploiement de deux mois et demi dans cette région et qui est lui aussi engagé dans Inherent Resolve, avec en particulier ses 24 Rafale Marine. Et puis il y a aussi le groupe russe articulé autour du Kuznetsov, qui s’est positionné en novembre au large de la Syrie afin de renforcer le dispositif russe appuyant les forces de Bachar el-Assad.

 

Le Kuznetsov (© MARINE BELGE)

Le Kuznetsov (© MARINE BELGE)

 

Les porte-avions occidentaux, qui ont notamment offert un appui aérien déterminant aux forces terrestres irakiennes pour la première phase de la bataille de Mossoul, puis celle de Raqqa, vont toutefois rapidement se retirer. Et l’US Navy n’étant une nouvelle fois pas parvenue à assurer une relève immédiate de ses porte-avions dans la région, la coalition sera privée de ces outils très précieux pendant un certain nombre de semaines, le soutien aérien reposant uniquement, durant cette période, sur les avions basés à terre. C'est ce cas par exemple des Rafale de l'armée de l'air française positionnés en Jordanie et aux EAU, ou encore des Tornado et Eurofighter Britanniques intervenant depuis Chypre. 

On notera qu'en plus des trois groupes aéronavals, la Méditerranée orientale est aussi très fréquentée militairement du fait de la proximité de certains pays riverains, comme la Turquie, Israël ou encore l’Egypte, sans oublier la présence des bâtiments engagés dans le volet maritime de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL), avec par exemple, en ce moment, la corvette allemande Braunschweig et le patrouilleur grec Kavaloudis.

 

Le Braunschweig et le Kavaloudis à Limassol (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Braunschweig et le Kavaloudis à Limassol (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

US Navy / USCG Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française Marine russe | Toute l'actualité des Forces Navales de la fédération de Russie