Vie Portuaire

Fil info

Bilan 2020 du trafic des ports de Saint-Malo et Cancale

Vie Portuaire

Les ports de Saint-Malo & Cancale n’ont pas échappé aux effets et conséquences de la crise sanitaire que nous traversons depuis mars 2020. L’ensemble des activités, grâce à un plan de continuité de ces dernières, a pu se poursuivre et les entreprises du territoire ont vu leurs chaînes logistiques maintenues.

Nous notons des baisses de trafic importantes sur les activités ferry, tant sur le nombre de passagers que sur les volumes de marchandises.

Les restrictions sanitaires et de circulation n’ont cependant pas empêché le fret de circuler entre Saint-Malo et les Iles Anglo-Normandes.

Le transit par ferry de remorques non-accompagnées est, en ces temps particuliers, un vecteur logistique incontournable.

Le port de Saint-Malo a obtenu les autorisations nécessaires à l’activité croisière en tête de ligne. Ces démarches nous ont permis de conserver en 2020 une activité passagers croisiéristes et de développer une nouvelle offre littorale.

Enfin, lors du premier confinement, alors que l’ensemble des acteurs de la pêche côtière de Saint-Malo s’arrêtait, nous avons lancé un appel à de nouveaux acheteurs, acteurs du territoire. Résultats : de nouveaux acheteurs inscrits à la criée de Saint-Malo et une hausse du volume annuel enregistrée en 2020.

 

 

2020, l’ouverture des ports, un engagement tenu

Edeis s’était engagé à ouvrir les ports pour en faire des lieux d’échanges et de vie. 4 grandes actions ont remporté un vif succès : les Journées Européennes du Patrimoine (visites criée et remorqueur), le concert de Gautier Capuçon à Cancale, la mise en valeur de la coquille Saint-Jacques (vente directe, ouverture de la criée) et l’association à Quai des Bulles pour le parcours d’expositions de BD en plein air sur le port. Pour 2021, de nouveaux projets sont à l’étude, notamment pour faire connaître l’araignée, produit phare du port de Saint-Malo avec la coquille Saint-Jacques.

Investissements/Développement :

En 2020, Edeis a lancé une étude pour la fabrication d’une trémie dépoussiérée et a programmé des travaux pour le déploiement d’une fibre optique afin de moderniser différents outils et préparer le déploiement d’outils de mesures (air, comptage énergétique, consommation d’eau...).

Fin 2021, la première trémie dépoussiérée devrait être installée quai Chateaubriand. La concertation en cours avec les pêcheurs devrait aboutir à un plan de masse des futures infrastructures. Deux chantiers de réhabilitation des bâtiments ex-centre civique et ex-sofrino seront également lancés en 2021.

Communiqué d’EDEIS Ports de Saint-Malo et Cancale, février 2021