Croisières et Voyages
Birka cesse ses activités dans la croisière
ABONNÉS

Actualité

Birka cesse ses activités dans la croisière

Croisières et Voyages

En raison de la crise du coronavirus, la compagnie suédoise Birka Line a décidé d’arrêter définitivement ses activités dans la croisière. Filiale depuis 2007 du groupe finlandais Eckerö Shipping (ex-Birka Cargo), la société n’exploitait qu’un unique navire de croisière. Il s’agit du Birka Paradise (ex-Birka Stockholm), petit paquebot de 177 mètres, 34.900 GT de jauge et 1800 passagers sorti en 2004 du chantier de Rauma, en Finlande.

C’est en 1971 que la compagnie, alors nommée Birka Line, a été fondée. Son activité historique était le transport de fret et de passagers en Baltique entre la Finlande et la Suède, avec d’abord un ancien ferry de DFDS, le Prinsessan, puis le Baronessan l’année suivante. Elle s’est ensuite tournée à partir de 1986 vers la croisière grâce et la livraison du Birka Princess, d’abord conçu comme un cruise-ferry et converti en paquebot en 1999. La division cargo est créée à la même époque suite à la reprise d’United Shipping et l’activité passagers, face à une concurrence très forte sur le marché des ferries en Baltique, s’est plus résolument orientée vers la croisière avec la construction du Birka Stockholm. Suite à la vente du Birka Paradise à la compagnie chypriote Louis Cruises en 2006 (le navire coula à Santorin l’année suivante sous le nom de Sea Diamond) puis l’intégration au groupe Eckerö, il ne restait plus à Birka Cruises que son nouveau paquebot, renommé Birka Paradise en 2013.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.