Défense
Birmanie : Le BPC Mistral arrive à Phuket pour décharger son fret humanitaire

Actualité

Birmanie : Le BPC Mistral arrive à Phuket pour décharger son fret humanitaire

Défense

Le Bâtiment de Projection et de Commandement Mistral doit arriver aujourd'hui à Phuket, en Thaïlande. C'est là que le navire de la Marine nationale doit débarquer 1000 tonnes de fret humanitaire destinées aux Birmans sinistrés par le cyclone Nargis. Dérouté par le gouvernement pour porter assistance aux populations, le Mistral avait chargé en Inde une cargaison permettant de nourrir et de fournir l'accès à l'eau potable pendant 15 jours à 100.000 personnes et d'offrir un abri à 60.000 sinistrés. Ayant appareillé dans la nuit du 14 au 15 mai de Chennaï, le bâtiment était arrivé deux jours plus tard devant le delta de l'Irrawady, région de la Birmanie la plus touchée par la catastrophe mais aussi la plus difficilement accessible. La France avait fait valoir les capacités du BPC, à même d'acheminer le fret humanitaire au plus près des populations grâce à ses chalands de débarquement. Cette possibilité sera néanmoins rejetée par la junte au pouvoir, celle-ci refusant toute entrée de navire de guerre dans ses eaux territoriales. Après huit jours d'attente devant les côtes birmanes, le Mistral a reçu dimanche dernier l'ordre de Paris de mettre le cap sur la Thaïlande. Sa cargaison sera réceptionnée par le Programme Alimentaire Mondial (PAM), qui se chargera de l'acheminer en Birmanie dans les zones sinistrées, pour être distribué par les agences des Nations Unies et les ONG.
Après une ultime tentative diplomatique le week-end dernier, la France s'est dite « choquée » par le refus des autorités birmanes de laisser le Mistral porter assistance aux sinistrés. A ce jour, le cyclone Nargis aurait fait 75.000 morts, auxquels il faut ajouter des dizaines de milliers de disparus.

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française