Histoire Navale
Blue Lady : Un pas de plus vers les chalumeaux ?

Actualité

Blue Lady : Un pas de plus vers les chalumeaux ?

Histoire Navale

La Cour Suprême indienne, chargée de statuer sur l'avenir du paquebot Blue Lady (ex-France), n'a toujours pas tranché clairement en faveur, ou contre, un démantèlement du vieux navire, en attente à Alang. Elle a, toutefois, autorisé le débarquement, sous contrôle, du fuel, des huiles et des polluants contenus à bord. La procédure sera communiquée aux associations écologistes, dont l'action avait empêché le ferraillage de l'ancien SS Norway. Opération classique avant une destruction, l'extraction des produits dangereux, notamment inflammables, pourrait symboliser un nouveau pas prudent des autorités indiennes vers un démantèlement du bateau. Une nouvelle décision de la Cour est attendue le 25 juillet. Les associations de défense du paquebot poursuivent néanmoins le combat pour tenter de sauver l'ancien fleuron de la Transat des chalumeaux. Le navire, immobilisé suite à l'explosion de l'une de ses chaudières à Miami, en 2003, avait quitté Bremerhaven en mai 2005 pour être remorqué jusqu'en Malaisie. Ses défenseurs dénoncent notamment la violation par la compagnie Star Cruises et l'Allemagne de la convention de Bâle sur l'export des déchets dangereux. Après de nombreux mois d'attente au large de Port Kelang, le SS Norway, rebaptisé Blue Lady, avait été vendus aux ferrailleurs et conduit, discrètement, vers les plages d'Alang, qu'il avait atteint en mai 2006.

Norway, l'ex-paquebot France