Nautisme
BMW ORACLE Racing vainqueur du Valencia Louis Vuitton Act 10

Actualité

BMW ORACLE Racing vainqueur du Valencia Louis Vuitton Act 10

Nautisme

Le Challenger of Record BMW ORACLE RACING entre brillamment dans la saison 2006 en remportant le Valencia Louis Vuitton Act 10. Chris Dickson et son équipe peuvent être satisfaits des premiers bords en compétition de leur tout nouveau USA 87. Luna Rossa Challenge et Emirates Team New Zealand complètent le podium. Le Defender Alinghi termine quatrième. Les nouveaux Class America ont bien surclassé l'ancienne génération.

L'avènement des nouveaux Class America

Après une journée riche en émotion et des confrontations très intenses, il a fallu départager les quatre équipes ex-aequo en points, pour connaître le classement définitif de ce premier Acte de la saison. Et c'est BMW ORACLE Racing qui sort vainqueur de ce système, devançant ses concurrents habituels. Ce podium sacre l'avènement des nouveaux Class America. Alinghi, le seul des 'big four' à courir sur son ancien bateau, termine en effet quatrième, sa plus mauvaise place en match racing depuis le lancement des Actes en 2004.

Pression maximum

Mardi, lors de l'ultime journée de match racing, les 12 équipes avaient le sentiment légitime d'avoir tout à gagner ou à perdre. L'action était sur tous les fronts, du sommet aux derniers échelons du classement – et les matchs, disputés dans un vent d'est-sud-est de 10 nœuds, se sont révélés très tendus.

La pression qui pesait sur les équipages s'est parfois transformée en nervosité avec un nombre record de pénalités distribuées. Plusieurs grosses équipes en ont d'ailleurs fait les frais.

Dans le flight 10, au cours d'un match électrique, Emirates Team New Zealand doit répondre au lof agressif de James Spithill sur Luna Rossa. Le grand spi rouge des kiwis semble toucher alors la barre de flèche du bateau Italien et explose. Dean Barker et les siens sont pénalisés sur le champ.

Mais les Italiens seront à leur tour pris au piège - dans le flight suivant - par BMW ORACLE Racing. A l'issue d'un louvoyage torride, les Américains parviennent à inverser les priorités et se retrouvent tribord à l'approche de la marque. Luna Rossa Challenge met du temps à se dégager du bateau prioritaire : il écope d'une pénalité.

Les arbitres embarqués sanctionneront également United Internet Team Germany et surtout Victory Challenge qui perd dans la foulée un match décisif contre le Desafio Espagnol 2007. Les Espagnols s'emparent ainsi de la 5e place et remplissent leur objectif affiché : terminer dans le carré magique des challengers, une position qui permettrait, dans un an, d'accéder aux demi-finales.

10e place pour Areva Challenge

Plus loin dans le classement, deux challengers italiens ont réalisé la belle opération du jour. Mascalzone Latino-Capitalia Team et +39 Challenge remportent en effet leurs deux derniers matchs. Les premiers confortent leur place de 7e au classement, les seconds remontent de la 11e à la 9e place, grâce à leur victoire contre Areva Challenge.

Si les Français sont facilement venus à bout de China Team, ils semblent en revanche avoir perdu leurs moyens face à +39 Challenge. Dans ce duel, Peponnet et son équipe volent le départ, une erreur qu'ils ne sont pas censés commettre à leur niveau. Bien que très combatifs pendant toute cette régate, ils n'ont jamais eu l'opportunité de doubler Iain Percy.

Ce n'est pas fini !

Quant au classement

Le classement général du Valencia Louis Vuitton Act 10 est toujours provisoire. En effet, BMW ORACLE et + 39 Challenge ont toujours un match de retard qui sera disputé, aujourd’hui, mercredi. L'issue de ce match ne changera pas le classement de l'Acte, mais le nombre de points sera différent et pourrait, en revanche, affecter le classement des challengers (Louis Vuitton Ranking) dans lequel les ex-aequo ne sont pas départagés.
______________________________________

Plus d'informations sur le site officiel de l'America's Cup

America's Cup