Pêche
Bopp : Gros contrat avec un armement chinois à la pêche

Actualité

Bopp : Gros contrat avec un armement chinois à la pêche

Pêche

Louis Bopp, président de la société Bopp, et Rémi Boennec, son directeur général, ne cachent pas leur fierté. Après 19 mois de tractations, la société de Lanvéoc (29) vient, en effet, de décrocher un contrat avec l'un des plus grands armements de Chine. Bopp va fournir à la CNFC (China national fisheries corporation) des équipements pour 19 chalutiers. Le montant du contrat : 3.5 millions d'euros. « Nous devons ce succès à notre nom, à la qualité de notre travail et de nos services », ont déclaré les deux hommes à leurs salariés.

60 salariés

Bopp, qui compte 60 salariés, est spécialisée dans la conception, la fabrication et la vente d'équipements de ponts mécaniques, hydrauliques et électriques, notamment pour les navires de pêche. L'entreprise lanvéocienne avait entamé des négociations avec CNFC en mai 2016 après la venue d'une délégation chinoise conduite par son directeur général, M. Hong. À l'origine, le contrat portait sur l'équipement en treuils et guindeaux de 16 chalutiers chinois pour un montant de 2.5 M€. Basée à Pékin, la China national fisheries corporation, société de l'État chinois en charge des pêches à l'étranger, est le plus grand armement du pays, avec 400 bateaux. À noter qu'au mois de mars dernier, la société a livré aux chantiers Piriou le premier d'une série de quatre treuils d'un poids de 65 tonnes chacun. Ces équipements, destinés aux nouveaux bâtiments de soutien et d'assistance hauturiers (BSAH) de la Marine nationale, sont les plus gros réalisés par l'entreprise.

Un article de la rédaction du Télégramme