Croisières et Voyages
A bord de l’Allure of the Seas

Reportage

A bord de l’Allure of the Seas

Article gratuit
Croisières et Voyages

Nous vous emmenons aujourd’hui à bord de l’un des deux plus gros paquebots du monde. Sistership de l’Oasis of the Seas, livré en octobre 2009, l’Allure of the Seas, construit comme son aîné à Turku, en Finlande, a réalisé son voyage inaugural en décembre 2010. Avec leurs 362 mètres de long, leurs 66 mètres de large et leurs 225.282 GT de jauge, ces géants dépassent, et de très loin, tous les autres navires de croisière en service. Ainsi, les Quantum of the Seas et Anthem of the Seas, qui appartiennent également à l’armateur américain Royal Caribbean et sont après les Oasis les plus grands paquebots du monde, ne mesurent « que » 348 mètres de long pour 41 mètres de large et 167.800 GT de jauge.

 

L'Allure of the Seas (© : RCI)

L'Allure of the Seas (© : RCI) 

 

Deux terminaux mobilisés pour embarquer les passagers

Au terminal croisière de Barcelone, où l’Allure of the Seas a débuté le 19 mai sa toute première saison en Méditerranée, la taille du navire frappe immédiatement. Il est tellement grand et embarque tant de passagers, jusqu’à 6410, qu’il faut mobiliser deux terminaux pour assurer les embarquements. Malgré la foule, les formalités sont réalisées relativement rapidement, sachant que l’Allure, malgré son récent passage en arrêt technique, n’adopte pas encore le concept d’embarquement express des Quantum, les unités les plus récentes de la compagnie.

 

L'Allure of the Seas à Barcelone (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'Allure of the Seas à Barcelone (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'Allure of the Seas à Barcelone (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'Allure of the Seas à Barcelone (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

La Royal Promenade, une rue en plein cœur du navire

Après avoir arpenté les longues passerelles d’accès, les passagers accèdent au paquebot par la Royal Promenade. C’est le cœur de l’Allure of the Seas. Situé au pont 6, ce gigantesque espace est conçu comme une rue. Il y a là des bars (dont un Starbucks Café), des restaurants, la discothèque, des salles de spectacle où se produisent en soirée comiques et autres groupes de jazz, ainsi que de nombreuses boutiques, prolongées par des étales installées au milieu de la promenade. Celle-ci occupe deux ponts (6 et 7), le niveau supérieur étant organisé sous forme de mezzanine. Deux impressionnantes volées de 12 ascenseurs chacune encadrent la Royal Promenade, à l’avant et à l’arrière, permettant de desservir les 16 ponts publics du navire. Dans les ascenseurs vitrés, la vue est particulièrement impressionnante.

 

Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Un parc paysager avec 12.000 arbres et plantes

Le plafond de la Royal Promenade comporte également des puits de lumière naturelle via des verrières débouchant au pont 8, là où l’on découvre, médusé, un véritable jardin. La largeur hors normes de l’Allure of the Seas a, en effet, permis de libérer au centre du navire un vaste espace à ciel ouvert, encadré par 6 étages de cabines équipées d’une fenêtre ou d’un balcon. C’est là qu’a été aménagé Central Park, où une armée de jardiniers veille sur les 12.000 arbres et plantes de ce lieu unique dans l’univers de la croisière.

 

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Au milieu de cette végétation naturelle, avec ses parterres, ses tonnelles et ses cascades de fougères, on déambule comme dans un parc paysager. L’endroit est assez frais et légèrement humide, ce qui est très agréable quand le soleil baigne d’une forte chaleur les ponts extérieurs. Central Park se distingue par sa beauté et sa quiétude, tout juste perturbée par les chants d’oiseaux discrètement diffusés par des hauts parleurs, à moins qu’un couple de moineaux y ait élu domicile, ce qui n’aurait rien d’étonnant. Idéal pour se promener, Central Park compte également des bars et restaurants, dont le très beau 150 Central Park. Tous sont dotés d’une terrasse permettant de profiter au mieux de cet espace particulièrement réussi. Sous l’une des verrières se trouve aussi le Rising Tide, un étonnant concept de bar-ascenseur qui évolue avec ses convives depuis Central Park jusqu’à la Royal Promenade.

 

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Rising Tide (© : RCI)

Le Rising Tide (© : RCI) 

 

Boardwalk et l’Aquatheater

De retour à la Royal Promenade, justement, on accède au second espace central à ciel ouvert du bateau. Il s’agit du Boardwalk, qui se déploie sur l’arrière du navire et est cette fois encadré de part et d’autres par 10 étages de cabines dont les balcons arrondis donnent une impression de ruche géante. Boardwalk est un lieu très familial, où l’on trouve un manège dans le style des carrousels d’antan, des jeux comme à la fête foraine, des boutiques, un magasin de friandises, des bars et restaurants, comme Johnny Rockets et ses fameux burgers ou encore Sabor, dédié à la cuisine mexicaine. 

 

Boardwalk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Boardwalk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Boardwalk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Boardwalk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Boardwalk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Boardwalk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Boardwalk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Boardwalk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Boardwalk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Boardwalk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Boardwalk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Boardwalk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Boardwalk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Boardwalk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Boardwalk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Boardwalk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Boardwalk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Boardwalk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Boardwalk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Boardwalk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Boardwalk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Boardwalk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Boardwalk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Boardwalk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

L’ensemble débouche sur la poupe, où se trouve l’une des grandes nouveautés introduites par les paquebots de la classe Oasis. Il s’agit d’un immense amphithéâtre en plein air de 725 places, où sont proposés en soirée des shows aquatiques mettant notamment en scène d’anciens plongeurs olympiques, qui se jette dans la piscine installée au centre de l’Aquatheater.

 

L'Aquatheater(© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'Aquatheater(© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'Aquatheater (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'Aquatheater (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'Aquatheater (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'Aquatheater (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Aquatheater (© : RCI)

Aquatheater (© : RCI) 

Aquatheater (© : RCI)

Aquatheater (© : RCI) 

Aquatheater (© : RCI)

Aquatheater (© : RCI) 

 

En journée, faire le tour de cette salle de spectacle extérieur donne une bonne idée de la taille du bateau. Le Boardwalk ressemble à une véritable rue, avec ses deux rangées d’habitations, au pied desquelles se promènent, jouent et se restaurent les passagers. Il y a également deux impressionnants murs d’escalade à donner le vertige sans même avoir besoin de les gravir.

 

Mur d'escalade (© : RCI)

Mur d'escalade (© : RCI) 

 

Une multitude d’activités pour tous les âges

Conçu comme un immense club de vacances flottant dédié aux familles, le navire déborde d’activités et il est tout simplement impossible de s’ennuyer. Il y en a pour tous les goûts et pour tous les âges. Alors que durant chaque croisière les plus petits sont subjugués par la grande parade des personnages de Dreamworks qui défilent dans la Royal Promenade, la compagnie propose des clubs pour les enfants et adolescents. Répartis par tranche d’âge, ils bénéficient d’installations dédiées, dont un espace aquatique, une discothèque et une salle de jeux vidéo, des équipes d’animateurs leur proposant une multitude d’activités.

 

Les personnages de Dreamworks (© : RCI)

Les personnages de Dreamworks (© : RCI) 

Parade dans la Royal Promenade (© : RCI)

Parade dans la Royal Promenade (© : RCI) 

Piscines pour les enfants (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Piscines pour les enfants (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Salle de jeux (© : RCI)

Salle de jeux (© : RCI) 

 

Pour les adultes, il y a également l’embarras du choix. A l’avant du navire, l’Amber Theater, qui peut accueillir plus de 2000 personnes sur trois niveaux, présente chaque soir des spectacles de grande qualité, y compris des comédies musicales de Broadway. Mise en scène, décor, musique, artistes… Ces shows sont rigoureusement identiques à ceux des célèbres salles de New York. A partir de juin, l’Allure of the Seas accueillera « Mamma Mia ! », production au succès planétaire qui a fait ses débuts chez Royal Caribbean à bord du Quantum of the Seas, mis en service en octobre 2014.

 

Le théâtre (© : RCI)

Le théâtre (© : RCI) 

La comédie musicale Mamma Mia ! (© : RCI)

La comédie musicale Mamma Mia ! (© : RCI) 

 

Le paquebot dispose en outre d’une patinoire, où les passagers peuvent sillonner la glace en journée avant de laisser la place, le soir, à une dizaine de patineurs professionnels. Devant 775 spectateurs, ceux-ci déroulent un excellent show, avec des performances remarquables. Les costumes, la musique et la mise en scène sont particulièrement réussis pour un spectacle qui ne souffre pas de la comparaison avec Holiday on Ice, en plus petit toutefois puisque le navire ne dispose évidemment pas d’une patinoire olympique.

 

La patinoire Studio B (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La patinoire Studio B (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Comme on l’a vu, la Royal Promenade compte des salles où sont proposés des shows humoristiques, ainsi que des salons animés par de très bons musiciens et chanteurs, avec des ambiances très variées, allant de l’atmosphère du vieux club de jazz américain aux groupes plus modernes. Sans oublier la discothèque, dont la piste chauffe jusque tard dans la nuit. C’est le cas aussi au Dazzle, magnifique salon de deux étages installés aux ponts 7 et 8, derrière une immense baie vitrée donnant sur Central Park. Les passagers y dansent volontiers, devant la scène occupée par des musiciens et chanteurs.

 

(© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Dazzle (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Dazzle (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Ouvert dès que le navire est en mer, le Casino est également un lieu imposant et très fréquenté. On y trouve des dizaines de machines à sous et tables de jeu, ainsi que le seul espace fumeur situé à l’intérieur. Les accrocs à la cigarette peuvent, autrement, fumer en extérieur sur le côté bâbord des ponts 15 et 16. Partout ailleurs, fumer est interdit, y compris dans les cabines et sur les balcons.

 

Casino (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Casino (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Casino (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Casino (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

2706 cabines et suites

Les cabines, justement, sont au nombre de 2706, dont 1956 avec balcon, 254 avec hublot ou sabord et 496 intérieures. De manière générale, ces cabines, dont 46 conçues pour les personnes en fauteuil roulant, sont assez grandes, confortables et très pratiques. Certaines sont plus spécifiquement dédiées aux familles, avec des couchettes supplémentaires, un espace plus important ou encore des portes communicantes entre cabines. On notera que certaines cabines donnent non seulement sur Central Park et Boardwalk, mais aussi sur la Royal Promenade, limitant de fait le nombre de cabines intérieures. 

 

Cabine donnant sur la Royal Promenade (© : RCI)

Cabine donnant sur la Royal Promenade (© : RCI) 

Cabine avec balcon (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Cabine avec balcon (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Cabine avec balcon, salle de bain (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Cabine avec balcon, salle de bain (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Cabine avec balcon (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Cabine avec balcon (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Alors que la surface des cabines intérieures va de 14 à 24 m², les extérieures s’étalent sur 17/18 m² et celles dotées d’un balcon vont de 17 à 27 m² avec de petites terrasses de 4 à 8 m². L’Allure of the Seas dispose par ailleurs d’un complexe de suites, situé dans la grande couronne enserrant les cheminées. Offrant le plus beau panorama du navire, la « Viking Crown » propose des appartements en duplex de 67 à 149 m² (Crown Loft Suite, Royal Family Suite, Sky Loft Suite), dont certains disposent de balcons pouvant dépasser 80 m², avec salon de jardin et bain à remous.

 

Loft suite en duplex (© : RCI)

Loft suite en duplex (© : RCI) 

 

D’autres suites sont installées à divers endroits du bateau, notamment à la poupe, au dessus de l’Aquatheater. On notera de plus que la Viking Crown a été réaménagée à l’occasion du premier arrêt technique majeur de l’Allure of the Seas, réalisé en avril/mai à Cadix. Un restaurant privatif, le Coastal Kitchen, est désormais proposé aux passagers des suites.

 

(© : RCI)

(© : RCI) 

 

25 formules de restauration

Il s’agit de l’une des nouveautés inaugurées sur les nouveaux paquebots de la classe Quantum, qui ont également introduit le concept de « Dynamic Dining ». Pour faire simple, il s’agit de l’abandon de la grande salle à manger traditionnelle, dans laquelle les passagers avaient une place attribuée et devaient dîner à heure fixe. En lieu et place, Royal Caribbean propose désormais des restaurants thématiques plus petits, sans placement ni horaire de service. Une formule beaucoup moins contraignante pour la clientèle, qui profite en plus, chaque soir, d’une ambiance et d’une cuisine différente selon son désir. Testé avec succès sur les Quantum, le Dynamic Dining a fait son entrée sur l’Allure of the Seas, dont la salle à manger principale a été adaptée pendant le passage en cale sèche du navire. L’ancienne Adiago Dining Room, qui pouvait sur trois ponts accueillir jusqu’à 3056 convives, a été scindée en trois restaurants différents, soit un par niveau.

 

L'ancienne grande salle à manger (© : RCI)

L'ancienne grande salle à manger (© : RCI) 

 

On y trouve désormais le Silk, spécialisé dans la cuisine asiatique, l’American Icon Grill, avec ses plats typiques des Etats-Unis, ainsi que The Grande, qui propose une atmosphère plus traditionnelle avec une carte internationale. Les trois niveaux de l’ancienne grande salle à manger bénéficient d’une nouvelle décoration et de pièces de mobilier spécifiques pour correspondre à l’univers des nouveaux restaurants, tels qu’ils ont été lancés sur les unités de la classe Quantum.

 

Le Silk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Silk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Silk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Silk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Silk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Silk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Silk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Silk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Silk, The Grande et l'American Icon Grill (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Silk, The Grande et l'American Icon Grill (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'American Icon Grill (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'American Icon Grill (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'American Icon Grill (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'American Icon Grill (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'American Icon Grill (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'American Icon Grill (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'American Icon Grill (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'American Icon Grill (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

En tout, l’Allure of the Seas propose 25 formules de restauration, soit le plus large choix disponible dans l’industrie. Certaines, comme le Silk, l’American Icon Grill et The Grande, mais aussi le vaste buffet situé au pont 16, la pizzeria de la Royal Promenade ou encore les points de restauration rapide, sont accessibles gratuitement. D’autres nécessitent un supplément, qui varie selon le type de restaurant. C’est le cas du 150 Central Park et du très prisé Chef’s Table, mais aussi du Chops Grill (steak house), de Giovanni’s Table (italien), de l’Izumi (sushi bar),  du Sabor (mexicain) ou encore de Johnny Rockets.

 

Le Windjammer Café (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Windjammer Café (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Giovanni's Table (© : RCI)

Giovanni's Table (© : RCI) 

150 Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

150 Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

150 Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

150 Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Plus de 300 personnes mobilisées dans les cuisines

Des cupcakes aux sushis, en passant par les tacos, la pièce de bœuf américaine ou un repas gastronomique composé de cinq plats, l’expérience culinaire est extrêmement variée et constitue l’un des points forts de Royal Caribbean. Contrairement à certaines idées reçues, c’est d’ailleurs sur les compagnies américaines que l’on mange souvent le mieux. La qualité des produits est excellente et la diversité des menus exceptionnelle. Pour cela, en coulisses, d’impressionnantes brigades sont à l’œuvre. En tout, les équipes de cuisine comptent près de 300 personnes (hors serveurs) sur un total de 2380 membres d’équipage. Chaque restaurant a son propre galley, alors que la boulangerie et la pâtisserie fournissent chaque jour l’ensemble du bateau en pain frais, gâteaux, crèmes… Même les glaces sont faites à bord. Tout cela réclame une organisation minutieuse et des moyens considérables, puisqu’il s’agit de servir chaque jour plus de 12.000 repas - auxquels s’ajoutent les petits-déjeuners et la restauration continue - basés sur des centaines de recettes différentes. 

 

Préparation d'entrées en cuisine (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Préparation d'entrées en cuisine (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Préparation d'entrées en cuisine (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Préparation d'entrées en cuisine (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Préparation de lasagnes en cuisine (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Préparation de lasagnes en cuisine (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Cuisines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Cuisines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Préparation de sauce (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Préparation de sauce (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

300 litres de soupe (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

300 litres de soupe (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La boulangerie (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La boulangerie (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La pâtisserie (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La pâtisserie (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La pâtisserie (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La pâtisserie (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Centre de remise en forme

Afin d’éliminer les calories accumulés avec les bons petits plats, même si la présence de recettes allégées, de légumes vapeur et de salades autorise aussi une croisière diététique, le navire offre de nombreuses activités sportives. Les passagers ont ainsi, à leur disposition, une imposante salle de fitness dotée de dizaines de machines de cardiotraining, de bancs de musculation ainsi que des salles pour les cours particuliers ou en groupe. On peut ainsi y bénéficier de séances de spinning (vélo), de yoga ou encore de pilates. La salle de sport n’est pas située, comme c’est la plupart du temps le cas sur les paquebots, dans les hauts du navire, mais au pont 6, sur l’avant, avec de grands hublots offrant une belle vue sur la mer.

 

Salle de fitness (© : RCI)

Salle de fitness (© : RCI) 

Salle de fitness (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Salle de fitness (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Elle fait partie d’un vaste centre de remise en forme comprenant un Spa sur deux niveaux. Celui-ci compte une trentaine de cabines de soins, avec un large choix de massages et de traitements pour le corps et le visage, ainsi qu’un salon de beauté avec coiffeur, manucure et pédicure. L’espace bien-être dispose par ailleurs de thermes, intégrant hammam classique et aromatique, sauna, douches tropicales et fauteuils chauffants. Cet espace assez petit et qui n’offre malheureusement pas de vue sur la mer, ainsi que la salle de repos située à proximité, sont accessibles via un forfait journalier ou sur la durée de la croisière. Par rapport à d’autres compagnies, qui proposent des thermes plus grands et équipés notamment d’une piscine de balnéothérapie, le tarif est élevé (30 dollars la journée pour une personne, 99 dollars pour la semaine et 179 dollars pour un couple).

 

Le Spa (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Spa (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Spa (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Spa (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Spa (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Spa (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Les thermes de l'Allure (© : RCI)

Les thermes de l'Allure (© : RCI) 

 

Le sport à l’honneur sur les extérieurs

A bord de l’Allure of the Seas, la remise en forme passe également par les ponts extérieurs. Une piste de jogging est, notamment, à disposition des passagers. Située au pont 5, dont la partie extérieure lui est réservée, elle fait tout le tour du navire, soit un parcours de près d’un kilomètre. Avec à certains endroits, en particulier à la poupe, des transats pour faire une pause devant la mer. Alors que deux murs d’escalade surplombent, comme on l’a vu, l’Aquatheater, les niveaux supérieurs accueillent d’autres activités sportives.

 

(© : RCI)

(© : RCI) 

La piste de jogging (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La piste de jogging (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La piste de jogging (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La piste de jogging (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Terrain de sport (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Terrain de sport (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Simulateur de surf (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Simulateur de surf (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Simulateur de surf (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Simulateur de surf (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Mini-golf (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Mini-golf (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Mini-golf (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Mini-golf (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Au sommet des deux ensembles de cabines bordant le Boardwalk, on trouve des espaces accueillant notamment un grand terrain de sport, des tables de ping-pong, ainsi que deux simulateurs de surf. Il y a également sur cette partie du navire (pont 15) un mini-golf, mais aussi un bar et un point de restauration rapide. On remarque par ailleurs un filin traversant en diagonale l’espace vide. Il s’agit en fait d’une tyrolienne, grâce à laquelle on peut survoler le Boardwalk, avec sous les pieds une trentaine de mètres de vide et à l’arrivée des belles sensations.

 

Tyrolienne, ici sur l'Oasis of the Seas (© : RCI)

Tyrolienne, ici sur l'Oasis of the Seas (© : RCI) 

 

Les ponts piscines

En progressant vers l’avant du paquebot, on passe sous la Viking Crown, dont la base (pont 16) accueille le buffet (Windjammer Café), afin d’accéder aux ponts piscines. Comme à l’arrière avec le Boardwalk, la présence de Central Park laisse au centre du navire de grands espaces vides, offrant une vue plongeante sur le parc paysager en contrebas. De part et d’autres sont installées les piscines, soit quatre en tout, dont une réservée aux sports aquatiques et une aux enfants. Ces bassins sont entourés de très nombreux transats, ce qui est aussi le cas du pont supérieur, qui se déploie en mezzanine autour des piscines. Le pont 16 fait ainsi office d’immense sun deck, où l’on trouve trois bars et qui donne directement accès au Windjammer Café. De là, on mesure l’incroyable largeur du navire, qui recèle encore quelques belles surprises.

 

(© : RCI)

(© : RCI) 

Ponts piscines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Ponts piscines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Ponts piscines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Ponts piscines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Ponts piscines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Ponts piscines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Sun deck (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Sun deck (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Sun deck (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Sun deck (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Sun deck (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Sun deck (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Ponts piscines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Ponts piscines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Ponts piscines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Ponts piscines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Ponts piscines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Ponts piscines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Ponts piscines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Ponts piscines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Ponts piscines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Ponts piscines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Ponts piscines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Ponts piscines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Ponts piscines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Ponts piscines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

(© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Le solarium

Ainsi, sur l’avant, la partie supérieure de l’Allure of the Seas accueille aux ponts 15 et 16 un immense solarium. Ce très bel espace, comprenant plusieurs piscines et de nombreuses chaises longues et confortables fauteuils, abrite aussi un restaurant (le Samba brésilien) et deux grands bains à remous débordant des superstructures pour offrir une vue panoramique sur l’océan. Endroit plus calme que les ponts piscines, le Solarium permet de se reposer dans un espace tranquille, agrémenté de végétation et agencé de manière à offrir de nombreux recoins pour plus d’intimité. Et la vue sur l’océan est splendide.

 

Bain à remous suspendu (© : RCI)

Bain à remous suspendu (© : RCI) 

Bain à remous suspendu (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Bain à remous suspendu (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Bain à remous suspendu (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Bain à remous suspendu (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Bain à remous suspendu (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Bain à remous suspendu (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Solarium (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Solarium (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Solarium (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Solarium (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Solarium (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Solarium (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Solarium (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Solarium (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Solarium (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Solarium (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Solarium (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Solarium (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Solarium (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Solarium (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Solarium (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Solarium (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Solarium (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Solarium (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Solarium (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Solarium (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Solarium (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Solarium (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Petite visite de la passerelle

C’est le cas également depuis la passerelle de l’Allure of the Seas, qui n’est pas accessible au public mais où Mer et Marine a été autorisé à accéder. C’est depuis ce large pont de commandement que les officiers dirigent le navire et supervisent sa sécurité. En temps normal, seules trois personnes sont en passerelle. Sur les nombreux écrans, toutes les informations nautiques sont présentées, depuis les cartes marines jusqu’aux échos radar, en passant par les caractéristiques du vent et de la mer. Détecteurs de fumée, vidéosurveillance… Le personnel de quart dispose dans le même temps de toutes les données relatives à la sécurité, de manière à pouvoir agir dès qu’une alarme s’active. Un espace est d’ailleurs spécialement aménagé pour assurer au mieux, en cas de besoin, la gestion d’un sinistre et une éventuelle évacuation.

 

En passerelle (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

En passerelle (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

En passerelle (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

En passerelle (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

En passerelle (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

En passerelle (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

En passerelle (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

En passerelle (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Une console permet également de contrôler la propulsion. Un système très simple de manettes orientables permettant d’agir sur le régime des moteurs, le sens de poussée et l’orientation des propulseurs. L’Allure of the Seas n’est, en effet, pas doté de lignes d’arbres mais de trois pods, des moteurs électriques placés dans des nacelles orientables sous la poupe. Pouvant tourner à 360 degrés, ces engins d’une puissance unitaire de 20 MW permettent, selon le commandant en second du navire, d’atteindre la vitesse maximale de 24 nœuds et rendent le bateau plus manoeuvrant. Ils se substituent en outre aux gouvernails. Pour les opérations portuaires, le paquebot est, en plus, équipé de quatre propulseurs d’étrave de 5.5 MW chacun. Lors des manœuvres d’accostage ou d’appareillage, la conduite du navire est transférée sur les ailerons, d’où le commandant et le pilote disposent d’une vue sur toute la longueur du navire. Ils s’aident en outre des vidéos transmises par des caméras située à l’arrière et près de la ligne de flottaison.  

 

Sur l'aileron bâbord (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Sur l'aileron bâbord (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Vue depuis l'aileron bâbord (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Vue depuis l'aileron bâbord (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Un navire hors du commun

En conclusion, l’Allure of the Seas est un paquebot assez incroyable et époustouflant, conçu pour être à lui seul une destination. A la fois club de vacances et centre commercial, ce gigantesque hôtel flottant, malgré sa taille, est très facile à vivre même si, le premier jour, il faut s’habituer aux énormes volumes du navire, qui peuvent être déroutant, même pour les croisiéristes avertis. Très rapidement, toutefois, on constate la simplicité du navire. Car les espaces publics sont, pour l’essentiel, concentrés sur quelques ponts, en particulier les 5, 6, 7, 15 et 16. Le cheminement à bord est très logique et la signalétique extrêmement bien faite. Elle est agrémentée à de nombreux endroits d’écrans tactiles permettant de se repérer (plans des ponts et visualisation de itinéraire pour se rendre à un lieu donné), mais aussi de connaitre toutes les activités en cours, le programme de la journée ou encore le taux de remplissage des restaurants. Il est également possible, tout comme c’est le cas sur les télévisions interactives des cabines, d’y effectuer des réservations, pour le dîner par exemple ou pour une excursion à terre.

 

Borne interactive (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Borne interactive (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Concernant le nombre très important de passagers présents à bord, qui peut de prime abord faire un peu peur, il s’avère que les cas où l’on ressent une impression de foule sont finalement assez rares. Ils se limitent, pour l’essentiel, à l’exercice d’abandon, lorsque les 6000 passagers se concentrent sur les trois ponts accueillant les stations de rassemblement, ainsi qu’à certaines heures dans la Royal Promenade, notamment lorsque s’y déroulent des animations. Au buffet, également, on peut être amené le midi à faire la queue pour attendre que des tables se libèrent. Mais, de manière générale, les espaces publics sont tellement nombreux et vastes que les passagers se répartissent bien à bord et qu’au final, on ne se trouve pas, sur ce navire, plus oppressé que sur un grand paquebot traditionnel. Ce qui est tout de même, quand on sait qu’il peut y avoir à bord plus de 8600 passagers et membres d’équipage, un beau tour de force. 

Royal Caribbean