Marine Marchande
L'Atalante met le cap sur le Pacifique

Reportage

L'Atalante met le cap sur le Pacifique

Marine Marchande

Il pleut sur Brest et le pont de l’Atalante ne désemplit pas. Le navire océanographique de l’Ifremer, armé par Genavir, est sur le point de partir pour près de 15 mois de mission dans le Pacifique. Les marins du bord et les scientifiques s’affairent tous à préparer au mieux ce voyage avec « un des plus grands transits entre deux missions », précise le commandant Gilles Ferrand.

 

© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

(© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

 

L’Atalante part aujourd’hui de Brest, direction Panama, puis la Nouvelle-Calédonie où il devrait arriver le 21 mars. Un long voyage durant lequel l’équipage sera constitué de 18 marins. « L’effectif passera à 50 personnes, dont 29 marins dès que nous arriverons à Nouméa et partirons pour notre première mission », précise le commandant. « Nous fonctionnons toujours comme cela, nous adaptons le nombre de marins à la charge de travail et aux missions. Quand il faut mettre des engins à l’eau 24h/24, il faut renforcer l’équipe pont, mais aussi l’équipe machine. Et quand il y a du monde à bord, il faut aussi

IFREMER | Actualité de l'institut de recherche marine