Construction Navale
Sur le Blue Wave, chalutier à propulsion diesel-électrique

Reportage

Sur le Blue Wave, chalutier à propulsion diesel-électrique

Construction Navale
Pêche

« A quoi bon répéter les choses qui se font déjà ? » Dans le port du Guilvinec-Treffiagat, à bord du Blue Wave, son dernier chalutier flambant neuf, Jean-Baptise Goulard, patron de l’armement Coppelia, exp;ique à Mer et Marine pourquoi « innover, c'était une évidence ». Propulsion, choix du chantier, forme de carène… Le pêcheur de moins de 40 ans, qui dirigeait déjà un armement fort de trois bateaux, a fait des choix radicaux, menant à bien son projet sans subventions pendant plus de deux ans, avec l’appui du cabinet quimpérois SDA, de l’architecte naval breton Marcel Stagnol.

Carène affinée

Avant même de monter à bord, le bateau en acier bleu, blanc et jaune, de 22 mètres de long par 6.95 de large, détonne. Pas de bulbe pour la stabilité à la mer et les économies de carburant, mais une étrave presque droite. Jean-Baptiste Goulard, qui aime aussi faire de la voile, a voulu s’inspirer des voiliers modernes. Il a certainement trouvé en Marcel Stagnol, qui travaille aussi bien les élégantes lignes de voiliers classiques que de bateaux de travail, le bon interlocuteur. « J’ai voulu une forme de carène comme un voilier. Souvent, on met de gros volumes devant, pour faire un ventre, mais je voulais quelque chose d’affiné ». Il est déjà convaincu : « On l’a senti sur la route, le bateau est très souple, ne force pas et passe bien. Il n’y a pas de grosses vagues derrière. On le voit à la consommation, mais maintenant, il faudra voir chargé ».

 

(© MER ET MARINE - GAEL COGNE)

(© MER ET MARINE - GAEL COGNE)