Disp POPIN non abonne!
Croisières et Voyages

Reportage

A bord du paquebot Norwegian Bliss

Croisières et Voyages

Nous vous emmenons aujourd’hui à la découverte du dernier-né de la compagnie américaine NCL. Construit par le chantier Meyer Werft de Papenburg, en Allemagne, le Norwegian Bliss a été livré le 19 avril. Il a quitté deux jours plus tard le port britannique de Southampton pour sa grande croisière de positionnement vers Seattle, sur la côte ouest des Etats-Unis, où il arrivera le 30 mai. Il y sera basé tout l’été pour des croisières vers l’Alaska, devenant le plus gros paquebot exploité dans cette région.

Long de 333.5 mètres pour une largeur de 41.4 mètres et une jauge de 167.800 GT, avec une capacité de plus de 4000 passagers, le Norwegian Bliss est le troisième de quatre paquebots du programme Breakaway Plus. Cette série, version agrandie et améliorée des Norwegian Breakaway et Norwegian Getaway sortis en 2013 et 2014, a débuté avec le Norwegian Escape, entré en flotte en 2015. Il a été suivi en 2017 par le Norwegian Joy, spécialement customisé pour le marché chinois. La quatrième et dernière unité de cette classe, qui prendra le nom de Norwegian Encore, est en construction chez Meyer Werft en vue d’une mise en service en novembre 2019.

 

La passerelle du Norwegian Bliss ( © MEYER WERFT)

La passerelle du Norwegian Bliss ( © MEYER WERFT)

Le Norwegian Bliss ( © NCL)

Le Norwegian Bliss ( © NCL)

 

Comme c’est la tradition chez Norwegian Cruise Line, le nouveau navire arbore sur sa coque une décoration qui lui est propre et le rend unique. Depuis le Norwegian Breakaway, ces fresques sont confiées par la compagnie à des artistes en lien avec la zone où les bateaux font leurs débuts. Ainsi, après Peter Max (New-York) et David « Lebo » Le Batard (Miami) pour les Breakaway et Getaway, NCL avait fait appel au peintre et passionné de la faune marine Guy Harvey (Fort Lauderdale) pour l’Escape puis au Chinois Tan Ping pour le Joy. C’est fois, c’est l’Américain Wyland qui a imaginé la parure de coque du Bliss, qui avec ses baleines géantes, tortues, phoques et autres dauphins, met elle aussi en valeur la faune marine, dont celle des zones arctiques.

 

 

Le Norwegian Bliss ( © NCL)

Le Norwegian Bliss ( © NCL)

 

Le Bliss, dont le nom est hérité de celui des fameuses discothèques des navires de NCL du temps de l’apogée du concept Freestyle de la compagnie, dans les années 2000, est très similaire au Joy dans son architecture. Par rapport à l’Escape, ces deux navires disposent d’un pont supplémentaire sur la partie avant de la superstructure. Cela a notamment permis d’aménager un gigantesque salon d’observation au pont 15.

 

La partie avant de l'Observation Lounge vue du Garden Café ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La partie avant de l'Observation Lounge vue du Garden Café ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

L'Observation Lounge vue du Garden Café ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'Observation Lounge vue du Garden Café ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'Observation Lounge vue du Garden Café ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'Observation Lounge vue du Garden Café ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Derrière des baies vitrées qui entourent l’ensemble de cet espace et s’achèvent à l’avant par une immense verrière débordant au niveau supérieur, où se trouve le grand buffet du navire (Garden Café), l’Observation Lounge offre, comme d’ailleurs le reste du navire, une décoration très chic et soignée. On y trouve de confortables fauteuils, des canapés et banquettes d’où l’on peut observer le paysage, seul, en famille ou entre amis. L’espace, très spacieux, est en effet aménagé de telle sorte qu’il est aisé de trouver un endroit où l’on peut s’isoler et profiter au calme de la vue. La compagnie a par ailleurs eu l’excellente idée d’y intégrer, de chaque côté, un petit buffet, permettant ainsi aux passagers de disposer d’une restauration légère dans ce salon.

 

Cuisiniers au Cagney's Steakhouse ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Cuisiniers au Cagney's Steakhouse ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Dessert servi dans un restaurant du Norwegian Bliss ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Dessert servi dans un restaurant du Norwegian Bliss ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

La gastronomie est, justement, l’un des grands points forts de NCL et celle-ci, déjà réputée depuis longtemps, ne cesse de monter en gamme depuis quelques années, sans doute sous l’influence d’Oceania Cruises, reprise en 2014 par le groupe américain (en même temps que Regent Seven Seas Cruises) et qui propose l’une des meilleures offres gastronomiques de l’industrie de la croisière.

Le Norwegian Bliss compte, en tout, une vingtaine de formules de restauration, allant du snack aux restaurants de spécialités, en passant par le room service 24h/24 et le Garden Café. Ce grand buffet, organisé autour de stations en self-service, propose une très large variété de viandes, poissons, fruits de mer, charcuteries, fromages, plats préparés, avec des spécialités internationales et de délicieux desserts, y compris des glaces et du nougat maison. On y trouve aussi une cave à vins. La nourriture y est vraiment excellente et surprend les habitués des grands paquebots, qui ne sont pas accoutumés à trouver sur des navires de cette taille une telle qualité au buffet. 

 

 

Le buffet Garden Café ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le buffet Garden Café ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Une impression qui se confirme dans les restaurants principaux du Norwegian Bliss, qui sont au nombre de trois afin d’éviter les énormes salles à manger et offrir aux clients des lieux plus intimistes. Eux-aussi sont librement accessibles et, comme c’est la tradition chez NCL, on peut venir y dîner quand on le souhaite, la compagnie ayant abandonné depuis de nombreuses années le principe des services à heure fixe et table imposée. Le Manhattan, le Savor et le Taste proposent une cuisine internationale, les deux derniers étant installés de part et d’autre d’un bar, le Mixx, qui permet de prendre tranquillement un verre en attendant qu’une table se libère. On notera que des grands écrans tactiles disposés dans les espaces publics donnent aux passagers, en temps réel, le niveau de fréquentation des restaurants à bord. Si aucune table n'est disponible dans le restaurant souhaité, les clients peuvent se munir d'un biper qui les avertira dès qu'une table se libérera, et cela quel que soit l'endroit où ils se trouvent dans le navire.

 

 

Le Savor, l'un des trois principaux restaurants ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Savor, l'un des trois principaux restaurants ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Plat servi au Savor ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Plat servi au Savor ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

L’offre de restauration du Norwegian Bliss comprend par ailleurs des restaurants thématiques nécessitant un supplément tarifaire. C’est le cas de Los Lobos, une excellente churrascaria mexicaine, le Cagney’s Steakhouse avec notamment ses succulentes viandes, Le Bistro et sa cuisine d’inspiration française, la Cucina et ses saveurs italiennes, Ocean Blue avec ses poissons et fruits de mer, Food Republic où les passagers commandent sur des tablettes différents plats allant des spécialités asiatiques (dont des sushis et sashimis japonais) aux mets d’Europe centrale et de la Méditerranée. Le navire compte également un teppanyaki pour des dîners chaleureux autour des cuisiniers qui font le show sur leurs plaques de cuisson juste devant les clients, ou encore le grill texan « Q » pour un dîner spectacle au son de la musique country. S’y ajoute le Jimmy Buffets Margaritaville avec en particulier sa sélection de burgers.

 

Le couloir donnant sur les restaurants Los Lobos et Cagney's Steakhouse ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le couloir donnant sur les restaurants Los Lobos et Cagney's Steakhouse ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Surf & Turf au Cagneys avec brochette de gambas au lieu de l'habituelle queue de homard ( © MER ET MARINE - VG)

Surf & Turf au Cagneys avec brochette de gambas au lieu de l'habituelle queue de homard ( © MER ET MARINE - VG)

 

 

Le restaurant Los Lobos ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le restaurant Los Lobos ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

Le restaurant Food Republic ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le restaurant Food Republic ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

La Cucina et sa terrasse ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La Cucina et sa terrasse ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La Cucina et sa terrasse ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La Cucina et sa terrasse ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La Cucina et sa terrasse ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La Cucina et sa terrasse ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

L’une des grandes particularités de la classe de navires à laquelle appartient le Norwegian Bliss est qu’une partie des restaurants de spécialités dispose d’une terrasse extérieure au niveau du pont promenade. Situé au pont 8, ce dernier, très large, surplombe les embarcations de sauvetage et entoure les deux tiers arrière du bateau. Offrant une proximité très appréciable avec la mer et une superbe vue, cette promenade compte donc des terrasses de restaurants, mais aussi des salons avec fauteuils et canapés, ainsi que des bars et même un glacier.

 

 

Le pont promenade ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le pont promenade ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

The Cavern Club en soirée au son des Beatles ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

The Cavern Club en soirée au son des Beatles ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

L’un de ces bars est celui du Cavern Club, qui s’inspire du bar de Liverpool où les Beatles se produisaient dans les années 60. En soirée, des artistes habillés comme les stars du mythique groupe britannique mettent une belle ambiance.  

Bien plus grand, le théâtre, capable d’accueillir un millier de personnes, propose également chaque soir des spectacles, dont une toute nouvelle comédie musicale de Broadway, Jersey Boys, qui raconte l’histoire de quatre jeunes amis du New Jersey qui au cœur d’un milieu mafieux crééent un groupe. Le théâtre propose en alternance Havana, une autre nouveauté produite cette fois directement par NCL, pour un show musical avec danseurs, chanteurs et orchestre aux couleurs de Cuba.

 

Le théâtre ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le théâtre ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le spectacle Havana au théâtre ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le spectacle Havana au théâtre ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le spectacle Havana au théâtre ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le spectacle Havana au théâtre ( © MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

D’autres artistes, musiciens et chanteurs, se produisent aussi en live dans différents endroits du navire, qui dispose de très nombreux bars et salons. C’est le cas par exemple dans l’atrium, comprenant la réception et un café Starbucks, un bar et un écran géant, sur lequel peuvent être retransmises des compétitions sportives. A suivre depuis ce niveau où au pont supérieur, organisé en mezzanine et accueillant The Local Bar and Grill, où l’on peut se restaurer 24h/24 et qui est notamment très prisé des noctambules qui sortent au petit matin de la discothèque. On trouve également à cet endroit différents jeux et un bowling.

 

 

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

Le casino (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le casino (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Boutiques (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Boutiques (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Boutiques (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Boutiques (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

A l’intérieur du Norwegian Bliss, les passagers trouveront aussi un grand casino, des boutiques, une galerie d’art ou encore un vaste centre de bien-être. Situé sur le tiers arrière du pont 16, ce dernier compte un très bel espace Spa, avec des thermes comprenant une piscine de balnéothérapie et une grande salle de relaxation avec ses nombreux transats et fauteuils en pierre chaude, installés face à la mer. S’y ajoutent un hammam, un sauna, une salt room et une salle de neige. Le Mandara Spa est par ailleurs équipé d’une vingtaine de salles de massage et autres soins pour le corps et le visage, dont des traitements d’acuponcture dispensés par des professionnels de cette thérapie. Le centre, qui propose aussi un coiffeur, un barbier et un service de manucure, est doublé pour les sportifs d’une grande salle de fitness avec ses nombreuses machines. Elle est complétée par des espaces privatifs pour les cours individuels ou collectifs avec des professeurs de sport : vélo en salle, aérobic, Zumba, yoga, pilates...

 

Le Mandara Spa (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Mandara Spa (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

Salle de soins (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Salle de soins (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

 

Pour les enfants, c’est en bas du bateau que cela se passe. Leurs espaces dédiés ont été installés au pont 5, ce qui a permis d’aménager des locaux plus grands que sur les ponts supérieurs, où la place est comptée. Les jeunes sont répartis en clubs en fonction de leur âge et encadrés par des équipes spécialisées. Les plus petits, à partir de 6 mois et jusqu’à 2 ans, vont au Guppies où le programme comprend des activités interactives et sensorielles telles que des mini-séances d'entraînement pour parents et bébés. Un service de garderie est aussi proposé en soirée. Les enfants âgés 3 à 12 ans profitent quant à eux des nombreux jeux, activités et animations de la Splash Academy, alors que les adolescents, jusqu’à 17 ans, ont leur propre espace (Entourage) avec notamment des consoles de jeux vidéo, une piste de danse et un salon pour se retrouver. Une salle de jeu d’arcade séparée est en outre mise à disposition des jeunes.

 

 

La Splash Academy (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La Splash Academy (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

Salle de jeux d'arcade (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Salle de jeux d'arcade (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

Entourage, l'espace des adolescents (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Entourage, l'espace des adolescents (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Bien entendu, en dehors de ces clubs, les enfants fréquentent assidument les espaces extérieurs, en particulier ceux autour des piscines. Celles-ci sont situées au pont 16, avec au centre du navire deux grands bassins, entourés de nombreux transats au soleil ou abrités sous les structures du pont supérieur, aménagé sous forme de grande mezzanine. On y trouve de nombreuses chaises longues, ainsi que des bains à remous surplombant la mer et deux grands toboggans, dont un partiellement vitré et débordant de la superstructure permet d’effectuer d’impressionnants loopings à une cinquantaine de mètres au dessus des flots.

 

Pont piscines (© NCL)

Pont piscines (© NCL)

Pont piscines (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Pont piscines (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

Pont piscines (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Pont piscines (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Sur l’arrière de ces toboggans se déploie une animation aussi originale que nouvelle. Comme le Norwegian Joy, qui fut le premier paquebot à en être doté, le Norwegian Bliss dispose d’une véritable piste de karting en plein air. Les passagers y font la course à bord de véhicules électriques capables d’atteindre une vingtaine de km/h sur un circuit aménagé sur deux ponts.

 

Le circuit de karting (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le circuit de karting (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

(© MEYER WERFT)

(© MEYER WERFT)

 

Une activité très prisée des familles, tout comme le Laser Tag, aménagé tout en haut (pont 20) à l’avant du paquebot. De jour comme de nuit, les passagers, répartis en deux équipes, s’affrontent dans une structure simulant une station spatiale. Chacun est équipé d’une arme laser, le but étant de toucher les adversaires retranchés dans les moindres recoins pour marquer le plus de points.

 

 

Le laser tag (© MER ET MARINE)

Le laser tag (© MER ET MARINE)

 

Pour les passagers avides de calme, d’autres espaces sont prévus, comme le Spice H2O. Sur l’extrême arrière du pont 17, cette terrasse en plein air compte un bar, de nombreuses chaises longues, des bains à remous et une fontaine. L’endroit est idéal pour se relaxer au soleil mais il peut aussi s’animer en soirée avec par exemple un concert sous les étoiles autour de son podium central.

 

 

Le Spice H2O (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Spice H2O (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

On notera que le Spice H2O compte l’un des très rares espaces réservés aux fumeurs, pour lesquels les lieux autorisés se sont considérablement réduits. En dehors de ce coin extérieur, il n’est plus possible de fumer que dans un bar intérieur, l’Humidor, donnant sur le pont promenade mais duquel il est interdit de sortir avec sa cigarette, ce qui était le cas sur les précédents navires. De plus, s’il y a encore un petit spot fumeur au casino, désormais, seuls les joueurs y sont autorisés.

Les ponts supérieurs, agrémentés de bars à tous les niveaux, comptent également un espace privatif, réservé aux passagers de plus de 18 ans et accessible moyennant un supplément tarifaire. Situé à l’avant du pont 19, le Vibe Beach Club, organisé comme un club de plage, propose des chaises longues matelassées entourées de parasols, des cabanas, un grand bain à remous et un bar.

 

Le Vibe Beach club (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Vibe Beach club (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

 

Dans le prolongement du Vibe, sur l’avant, se trouve le solarium du Haven. Il s’agit du complexe privatif du Norwegian Bliss, celui qui accueille notamment les plus grandes suites. C’est NCL, et non comme s’en prévalent certaines autres compagnies, qui a inventé au début des années 2000 ce concept de « navire dans le navire ». Proposant des prestations dignes d’un hôtel de luxe, The Haven regroupe sur trois ponts, dont un extérieur, les suites qui lui sont attachées et un ensemble d’espaces accessibles uniquement aux passagers qui y résident. Il y a là un bar intérieur doublé d’un restaurant, la Courtyard, un grand patio avec son bassin et ses fauteuils les pieds dans l’eau, ainsi qu’un bain à remous, le tout surplombé trois ponts plus hauts par une grande verrière. Le niveau supérieur, en mezzanine, est agrémenté de chaises longues. L’ajout d’un pont par rapport à l’Escape rend cet espace un peu encaissé. Toutefois, grâce à cet étage supplémentaire, The Haven peut proposer, sur le Joy et désormais le Bliss, un superbe salon d’observation, l'Horizon Lounge, aménagé tout à l’avant. Il s’étale sur deux niveaux, derrière une immense baie vitrée offrant une vue spectaculaire sur l’extérieur.

 

 

The Haven Courtyard (© MEYER WERFT)

The Haven Courtyard (© MEYER WERFT)

 

 

The Haven : le solarium (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

The Haven : le solarium (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

The Haven : l'Horizon Lounge (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

The Haven : l'Horizon Lounge (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

The Haven comprend une centaine de cabines et suites intégrées dans le complexe. Plus ou moins grandes, elles sont toutes réalisées dans un style cosy et élégant, se révèlent très fonctionnelles et confortables.

C’est d’ailleurs le cas également pour les autres cabines dispersées dans le reste du navire (il y en a en tout 2043 à bord). Elles se répartissent en différentes catégories : cabines intérieures, extérieures avec hublot ou dotées pour la majorité d’entre elles d’un balcon privatif avec sièges ou transats. Ces cabines sont conçues pour 2 à 6 personnes, certaines disposant d’une porte communicante avec celles d’à côté afin d’accueillir les grandes familles. Un certain nombre de cabines sont par ailleurs conçues pour les personnes à mobilité réduite, avec une surface plus grande et une salle de douche adaptée. 

 

Cabine avec balcon (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Cabine avec balcon (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

Comme les précédents navires de la compagnie depuis le Norwegian Epic, sorti des chantiers de Saint-Nazaire en 2010, le Norwegian Bliss dispose aussi de 82 studios rassemblés dans un espace abritant un foyer commun. Petites mais bien conçues et dotées d'un hublot virtuel diffusant sur un écran les images de l'extérieur, ces cabines individuelles sont conçues pour les passagers voyageant seuls et désireux de rencontrer dans un univers convivial d’autres vacanciers dans le même cas. On notera qu’une quinzaine de ces studios communiquent entre eux, permettant aux amis célibataires voyageant ensemble de pouvoir faire pièce commune tout en gardant leur intimité une fois la porte fermée.

 

 

Studio (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Studio (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Au final, le Norwegian Bliss est très beau navire, avec un haut degré de finition et beaucoup de goût en termes de décoration intérieure. Comme on l’a dit, la nourriture y est excellente et le service de grande qualité. C’est en fait un produit premium sur un très gros paquebot, ce qui est unique dans le marché de la croisière. Cette montée en gamme de NCL s’est traduite par une hausse des prix et s’accompagne également d’une évolution de l’ambiance à bord. Sans être guindée, elle se révèle quand même plus sage que ce que l’on connaissait autrefois, à la grande époque du Freestyle, concept basé sur la décontraction, parfois un brin décalé, voire déjanté, qui constituait la marque de fabrique de cette compagnie. Celle-ci en conserve certains de ses aspects, comme la flexibilité des formules de restauration, mais elle lui préfère désormais un produit plus soft et de plus haut niveau, un style de croisière différent mais qui ne manque pas d’intérêt et constitue à l’évidence une valeur sûre pour des prestations de qualité.

 

Le Norwegian Bliss (© MEYER WERFT)

Le Norwegian Bliss (© MEYER WERFT)

 

Norwegian Cruise Line NCL Meyer Werft