Croisières et Voyages
A bord du Roald Amundsen, dernier-né polaire d'Hurtigruten

Reportage

A bord du Roald Amundsen, dernier-né polaire d'Hurtigruten

Croisières et Voyages

Il se sera fait un peu attendre et le commandant Kai Albrigsten le concède volontiers, « les derniers mois ont été longs ». Le Roald Amundsen, nouveau navire d’expédition polaire de la compagnie norvégienne Hurtigruten, est enfin en ligne après plusieurs mois de retard. Le chantier Kleven, en difficulté juste après la commande de l’Amundsen et de son sistership le Fridtjof Nansen, a été racheté par Hurtigruten, sans doute pour garantir la construction de cette nouvelle génération de navire. Une troisième unité a même été commandée dans la foulée. Sur les raisons du retard, on ne saura pas grand-chose, même si l’on imagine aisément la complexité de la construction d’un tel prototype dans un chantier quasi néophyte dans le secteur de la croisière, sur un design Rolls-Royce, dont ce n’était jusqu’ici pas non plus la spécialité. (Voir notre reportage détaillé à Ulsteinvik sur le chantier du navire)

(HURTIGRUTEN)

(HURTIGRUTEN)

Escale inaugurale à Tromsø (HURTIGRUTEN)

Escale inaugurale à Tromsø (HURTIGRUTEN)

 

Mais, après un dernier retard, le Roald Amundsen, annoncé fin mai, a finalement été livré le 28 juin et il a entamé sur les chapeaux de roue sa saison de croisière à Tromsø, dans le nord de la Norvège. Un tour au cap Nord et à Kirkenes en mer de Barents, les fjords norvégiens et le voilà à Hambourg où il fait le plein pour sa croisière de 14 jours qui va globalement suivre la route de l’Express Côtier le long de la côte ouest norvégienne. « Il n’y a qu’une seule cabine vide », se félicite le commandant. La clientèle allemande raffole des croisières Hurtigruten, d’où sans doute le positionnement dans le port d’Hambourg.

 

Le Roald Amundsen à Hambourg (MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

Le Roald Amundsen à Hambourg (MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

Hurtigruten | Actualité de la compagnie norvégienne