Marine Marchande
A bord du voilier-cargo Grain de Sail

Reportages

A bord du voilier-cargo Grain de Sail

Marine Marchande

Après deux boucles réussies dans l’Atlantique nord, entre la France, New-York et la République dominicaine, Grain de Sail était de passage à Saint-Nazaire, pour être présenté lors du salon Wind for Goods. L’occasion de visiter ce bateau hors-norme, conçu pour transporter du cacao à la voile afin d’approvisionner la chocolaterie morlaisienne du même nom.

Grande cale

Il a fallu quatre ans pour construire ce bateau unique en son genre, entre la phase de conception et de financement (2 ans), puis sa construction chez Alumarine, au chantier du Couëron (Loire-Atlantique). Cette goélette de 24 mètres de long hors-tout, pour 6 mètres de large, est présentée par Grain de Sail comme le premier voilier-cargo au monde. En réalisant deux allers-retours par an (une traversée dure environ 27 jours), elle fournit une large part de la matière première de la chocolaterie de Morlaix qui emploie une quarantaine de salariés, sans compter des ouvriers de l’Esat de Morlaix (une quinzaine de personnes en situation de handicap et cinq éducateurs).

L’élément central de ce bateau est évidemment sa grande cale pour un bateau de cette taille, située entre ses deux mats. Pouvant contenir jusqu’à 50 tonnes de marchandises, elle occupe toute la largeur du bateau (6 mètres) sur environ 12 mètres de long. Sur le pont, une trappe se soulève lors des opérations portuaires pour charger et décharger le bateau. Le navire normé marine marchande fait appel à des dockers sous la surveillance de l’équipage. Dans la cale, un transpalette permet de déplacer les palettes américaines (1016x1219 cm) dans la cale pour former des rangées. La cargaison est ensuite fixée à des anneaux d’arrimage et des traverses. Pour charger les 26 pal