Vie Portuaire
Bordeaux : La cession des outillages portuaires repoussée

Actualité

Bordeaux : La cession des outillages portuaires repoussée

Vie Portuaire

Initialement prévue le 1er octobre, la cession des outillages portuaires bordelais a été repoussée au 1er novembre, a annoncé hier le Grand Port Maritime de Bordeaux. Dans le cadre de la réforme portuaire, qui prévoit un transfert aux opérateurs privés des outillages et un détachement des personnels dédiés à la manutention, un protocole d'accord avait été signé en juillet dernier en vue de créer une société chargée d'exploiter les outillages : Une SAS composée de Sea Invest (65 %), Balguerie (15 %) et le GPMB (20 %). Le protocole d'accord fixait au 1er octobre, au plus tard, le transfert effectif des outillages, le détachement des personnels (45 personnes) et la reprise opérationnelle de l'exploitation par la SAS. Alors que l'application de la réforme portuaire se heurte aux revendications des syndicats sur la convention collective unifiée des travailleurs portuaires, le planning prévu n'a donc pas été tenu à Bordeaux. « D'un commun accord avec Sea Invest et Balguerie, le directoire du GPMB a décidé de repousser la cession des outillages au 1er novembre. Cette décision s'inscrit dans la continuité des demandes formulées par ces sociétés et les partenaires sociaux, tant au niveau local que national. Ce nouveau délai doit permettre de poursuivre le travail visant à l'organisation de ce transfert, à la mise en oeuvre du contrat de maintenance et des détachements », explique le GPMB.

Port de Bordeaux