Vie Portuaire
Bordeaux : Le port finalise la cession de l'outillage portuaire

Actualité

Bordeaux : Le port finalise la cession de l'outillage portuaire

Vie Portuaire

Après l'avis favorable rendu par la Commission Nationale d'Evaluation (CNE), le Conseil de Surveillance du Grand Port Maritime de Bordeaux avait autorisé, le 16 mars dernier, la signature de l'acte de cession de l'outillage portuaire, prévue dans le cadre de la réforme des ports. Cet acte a été formalisé le 14 avril avec les représentants des entreprises de manutention Sea-Invest et Balguerie, les statuts de création de la société « Bordeaux Atlantique Terminal » étant entérinés. Cette Société par Actions Simplifiée (SAS) est détenue par Sea-Invest (65 %) Balguerie (15 %) et le GPMB (20 %). Elle est en charge de l'exploitation de l'outillage sur les trois sites de Bassens amont, Bassens aval et Le Verdon. Son Président, issu de la société Sea-Invest, sera nommé pour cinq ans.
Le GPMB et Bordeaux Atlantique Terminal ont adopté une convention de terminal, élaborée au profit de la SAS, lui permettant d'occuper temporairement (via une AOT) 70.000 m² sur le domaine public. Cette surface correspond à la bande de roulement des outillages portuaires acquis. A l'issue de ces démarches, il restait à rédiger le contrat de maintenance, qui doit être assurée par les Ateliers du GPMB, et à établir les 45 conventions tripartites devant permettre le transfert, au sein de la SAS, des personnels qui y seront détachés avant le 1er octobre prochain.

Port de Bordeaux