Disp POPIN non abonne!
Vie Portuaire

Fil info

Bordeaux : Nouveau record en vue pour la croisière

Vie Portuaire
Croisières et Voyages

Depuis début avril 2018, 44 escales se sont succédées sur les terminaux de croisière de Bordeaux Port Atlantique. Escale devenue incontournable, le port de Bordeaux poursuit la progression affichée depuis de nombreuses années, avec un total de 58 escales confirmées pour 2019. Un record, sachant que le nombre d'escales a plus que doublé en moins de 10 ans.

L'arrivée à Bordeaux à bord d’un paquebot est une expérience unique pour les passagers. Avec la remontée de l'estuaire de la Gironde, la vue sur les plus grands châteaux et vignobles du Médoc, une manoeuvre d'évitage spectaculaire sur les quais classés Unesco, et l'amarrage du navire avec vue imprenable sur la place de la Bourse, les Quinconces et le miroir d'eau, les attraits sont nombreux avant même d'avoir posé le pied à terre. Les compagnies de croisières, comme leurs passagers ne s'y trompent pas et plébiscitent la destination. Cette année aura été particulièrement marquée par les escales inaugurales synonymes de première venue d'un paquebot dans la capitale girondine. Parmi elles, notons la venue des prestigieux Seabourn Ovation (198m), à Bordeaux et du MSC Magnifica (294m), au Verdon.

En 2018, 33 303 touristes croisiéristes ont fréquenté la région. Parmi eux, 31 % de britanniques, 23 % d’américains, 20 % d’allemands et… 3 % de français. Le développement de cette activité croisière est le fruit d'un travail partenarial au sein de la structure Cruise Bordeaux dont la coordination et l'animation sont assurées par Bordeaux Port Atlantique, et qui fédère les acteurs publics et privés concernés par cette activité afin de promouvoir la destination Bordeaux au sens large et ses qualités d'escale de croisière auprès des compagnies maritimes en particulier.

Un meilleur accès pour les navires de croisière

La remontée de l’estuaire revêt une dimension technique insoupçonnée des passagers, ceci en raison du franchissement d'une ligne à haute tension et de deux ponts.

Le Grand Port Maritime de Bordeaux, Bordeaux Métropole, et RTE ont profité de récents travaux sur la ligne à haute tension Bacalan-Marquis, pour co-financer une amélioration des capacités d’accueil des paquebots de croisière à Bordeaux, en rehaussant la ligne à haute tension, afin d’aligner ses contraintes physiques sur celles du Pont d’Aquitaine.

Depuis fin septembre 2018, les navires de 262 m de long (contre 255 m auparavant), 32 mètres de large, 7.5 m de tirant d’eau, et 50 mètres de tirant d’air peuvent accéder au port de la Lune, par tous temps et toutes conditions, fluidifiant ainsi l’accès aux quais bordelais.

« Dans un souci d’amélioration des conditions d'accueil des grands paquebots dont la taille ne permet pas l'accès à Bordeaux-centre, et pour favoriser la poursuite du développement de l’activité, nous travaillons à l'implantation d'un terminal dédié sur la commune de Pauillac, au plus près du vignoble, et à une heure de Bordeaux, précise Christophe MASSON, Président du Directoire de Bordeaux Port Atlantique. Les études techniques et économiques préalables et nécessaires à l'élaboration de ce projet inscrit au projet stratégique du port sont en cours. Le terminal devrait voir le jour à l'horizon 2021. »

Communiqué du Grand Port Maritime de Bordeaux, 13/11/18

 

Port de Bordeaux