Vie Portuaire
Bordeaux : Réception d'un colis lourd pour la centrale nucléaire de Blayais

Actualité

Bordeaux : Réception d'un colis lourd pour la centrale nucléaire de Blayais

Vie Portuaire

Le Grand Port Maritime de Bordeaux a eu à traiter, le week-end dernier, une escale exceptionnelle. Le cargo Happy River a, en effet, déchargé un stator de 340 tonnes destiné à l'unité de production n°2 de la centrale nucléaire EDF du Blayais, en Gironde (*). Fabriquée par Alstom dans son usine de Belfort, la pièce a d'abord transité par rails, via un wagon à 32 essieux. Arrivé à Strasbourg, le stator a ensuite été transbordé à bord d'une barge fluviale, pour rejoindre le port de Rotterdam. De là, il a été embarqué sur le Happy River, un navire auto-déchargeant de 138 mètres disposant de deux grues de 400. D'une longueur de 14.36 m pour 4.9 m de largeur et 4.65 m de hauteur, ce colis de 340 tonnes a été débarqué sur le port de Bordeaux samedi dernier. Il a ensuite rejoint la centrale par la route au sein d'un convoi exceptionnel. « Cette escale a mobilisé de nombreux professionnels portuaires, de la capitainerie aux pilotes en passant par le groupe Balguerie, auquel la société Géodis a confié les opérations de déchargement, consignations et formalités douanières. La réussite de l'opération illustre ainsi le savoir-faire du Grand Port Maritime de Bordeaux et de sa communauté portuaire dans la manutention de colis lourds, confortant une expérience avérée dans le transport des pièces de grandes dimensions avec éléments de l'A380 notamment », explique le GPMB, qui compte bien poursuivre son développement dans le secteur. Un terminal spécialisé dans les colis lourds sera, ainsi, prochainement ouvert à Grattequina (rive gauche). Ce terminal, qui bénéficie d'un investissement de 20 millions d'euros, assurera notamment le chargement de pales et de pièces d'éoliennes.
___________________________________________________

(*) L'opération vise à remplacer ce composant de l'alternateur, qui transforme l'énergie mécanique en énergie électrique d'une puissance de 900 MégaWatts. Le stator, immense bobine sur laquelle tourne un aimant (le rotor) assure ainsi la production d'électricité disponible sur le réseau national. Il sera mis en service à l'été 2011, lors de la visite partielle de l'unité de production n°2 (la centrale en compte 4). Cette opération technique d'envergure, évaluée à plus de 10 millions d'euros, entre dans la stratégie d'investissement du site pour prolonger la durée de fonctionnement des installations.

Déchargement du stator, samedi dernier  (© : PORT DE BORDEAUX)
Déchargement du stator, samedi dernier (© : PORT DE BORDEAUX)

Port de Brest Port de Bordeaux