Disp POPIN non abonne!
Vie Portuaire

Actualité

Bordeaux : Une drague au GNL commandée à Socarenam

Vie Portuaire
Construction Navale

Le successeur de La Maqueline, drague à benne de 49.9 mètres construite à Strasbourg en 1984 et exploitée au profit du port de Bordeaux, a été commandé à Socarenam. Livrable à l’été 2019, ce navire de 40 mètres de long pour 11 mètres de large sera baptisé L’Ostrea et mettra en œuvre un système de dragage par injection d’eau (à 2.5 Bar). Mais sa grande particularité sera l’adoption d’une propulsion duale, avec des moteurs fonctionnant aussi bien au diesel qu’au gaz naturel liquéfié. S’il ne s’agit pas, hors méthaniers, de la première commande d’un navire au GNL dans un chantier français, ce titre revenant aux futurs paquebots géants du projet World Class de MSC Cruises livrables à partir de 2022 par Saint-Nazaire, L’Ostrea sera en termes de calendrier la première construction neuve dans l’Hexagone à adopter ce type de propulsion.

Alors que le GNL est déjà très répandu en Europe du nord, y compris sur ce type de navires, le dragage français semble résolument vouloir embrasser cette tendance, après la décision de remotoriser la drague Samuel de Champlain pour lui permettre de fonctionner au gaz. Représentant un investissement de 20 millions d’euros pour le GIE Dragages Ports, L’Ostrea sera par ailleurs une précieuse référence pour Socarenam, qui va ainsi pouvoir disposer d’une première référence sur le marché très porteur du GNL. Permettant de réduire significativement les émissions de CO2 (autour de 25%), de 80% celles d'oxydes d'azote (NOx) et d'éliminer pratiquement les rejets d'oxydes de soufre (SOx) et de particules fines, celui-ci est favorisé par le durcissement des règlementations sur les émissions polluantes et les engagements gouvernementaux en faveur de l’environnement.  

Capable de filer au moins 12 nœuds, la future drague bordelaise sera équipée de deux propulseurs azimutaux et un propulseur d’étrave, avec un système de positionnement dynamique. Le navire sera également équipé d’une grue de forte capacité et bénéficiera de meilleures conditions de confort pour l’équipage (standards COMF-NOISE et COMFVIB, cabines et timonerie sur plots absorbants, cabines individuelles…)

Suite au remplacement en 2013 de la Pierre Lefort par l’Anita Conti (drague aspiratrice en marche de 89.7 mètres et 3000 m3), le port de Bordeaux aura, avec L’Ostrea, renouvelé ses moyens nautiques dédiés à l'entretien du chenal de navigation et des bords à quai. Grâce au système de dragage par injection d’eau, la remplaçante de La Maqueline pourra notamment soutenir le travail de l’Anita Conti sur le chenal et ainsi diminuer les volumes de sédiments transportés et immergés dans l'estuaire.

 

Port de Bordeaux Socarenam