Vie Portuaire
Bordeaux : Une drague se retrouve avec un obus à bord

Actualité

Bordeaux : Une drague se retrouve avec un obus à bord

Vie Portuaire

La Côtes de Bretagne s'est retrouvée hier avec un obus de 300 mm coincé dans le bec de chargement de sa drague. Ayant appareillé de Bordeaux pour se rendre vers une zone d'extraction, le navire a alerté le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage d'Etel à 11H20. Aussitôt, le CROSS informe le centre opérationnel de la marine à Brest, qui demande la mise en oeuvre d'une équipe de neutralisation d'explosifs du groupe des plongeurs démineurs de l'Atlantique. Un hélicoptère EC225 de la base de Lanvéoc-Poulmic récupère l'équipe à 13H35 et met le cap vers le Côtes de Bretagne. La drague se trouve alors au mouillage à l'embouchure de l'estuaire de la Gironde, à environ 3 kilomètres au sud-ouest de Meschers-en-Gironde. Arrivé sur zone, un plongeur et quatre démineurs sont treuillés sur le navire. L'équipe assure la récupération et la mise en sécurité de l'obus, qui sera détruit à 15H55.
Construite en 1998 par le chantier Merré, la Côtes de Bretagne, exploitée par la Compagnie Armoricaine de Navigation, est une drague aspiratrice en marche de 75 mètres de long pour 11 mètres de large. Capable d'atteindre la vitesse de 10.5 noeuds, elle présente une capacité de 1270 m3.

Port de Bordeaux