Vie Portuaire
Bordeaux : Vers un renforcement des exportations de vin par la mer ?

Actualité

Bordeaux : Vers un renforcement des exportations de vin par la mer ?

Vie Portuaire

Le Comité interprofessionnel des vins de Bordeaux (CIVB) vient d'effectuer une démarche de neuf mois pour mesurer le bilan carbone de l'ensemble de la filière. L'objectif était de quantifier l'impact écologique de l'activité vin sur le climat et de définir des pistes d'intervention afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre.
Le bilan, dont les résultats ont été présentés mi-novembre lors d'un colloque, révèle que le total des émissions générées par la filière des vins de Bordeaux s'élève à 200.000 t équivalent carbone et pèse autant qu'une ville de 85 000 habitants. A la suite l'interprofession s'est engagée à réduire ses émissions de 30.000 tonnes éqC d'ici 5 ans, avec un objectif de -150.000 t en 2050.

Pour gagner ce pari, la filière réfléchit à différentes pistes d'amélioration, en particulier pour le transport qui constitue le 2ème poste d'émissions CO² de la filière et représente 18 % des émissions totales. Dans ce cadre, les responsables de l'étude ont distingué le transport routier vers les clients (66 % du total des émissions), le fret aérien (9 %) et du fret maritime (4 %).
Sans le comparer à nouveau au transport routier bien connu et les facteurs d'émission de l'avion étant de 100 à 500 fois plus élevés que ceux du fret maritime, ce dernier constitue une piste essentielle de progrès pour la filière viti-vinicole qui prend conscience de l'importance du report modal sur les lignes maritimes escalant à Bordeaux et disposant d'arguments écologique et économique.

La meilleure solution logistique environnementale consiste, en effet, à éviter un périple de 700 km en camion vers le Nord Europe à un conteneur de vin qui, s'il arrive dans un « hub » sur un des feeders hebdomadaires venus de Bordeaux, disposera d'une priorité d'embarquement. 300 ports du monde peuvent ainsi être desservis chaque semaine depuis Bordeaux dont le trafic conteneurisé a été multiplié par 3,5 en 10 ans.
La filière des vins de Bordeaux s'est fixée pour objectif de réduire de 75 % ses émissions à terme. 98 % des viticulteurs sont très concernés par l'environnement et près de 70 % d'entre-eux approuvent l'initiative du CIVB qui a décidé de créer une dynamique et de finaliser une stratégie globale. Le Port de Bordeaux est bien évidemment associé au groupe « transport » et un prochain forum, prévu le 5 février 2009, devrait présenter à la filière un premier panel d'actions à mener.

Port de Bordeaux