Défense
Bouclier anti-missile : Le système américain Aegis opérationnel en Roumanie

Actualité

Bouclier anti-missile : Le système américain Aegis opérationnel en Roumanie

Défense

Dans le cadre du déploiement d’un bouclier antimissile balistique en Europe, une version terrestre du système de défense aérienne Aegis, équipant les croiseurs et destroyers américains des types Ticonderoga et Arleigh Burke, a été développée. Le premier site, implanté à Deveselu, en Roumanie, a été officiellement déclaré opérationnel le 12 mai.  « Le système de défense antimissile baltique représente un développement significatif de la capacité à défendre les territoires européens de l’OTAN face à des attaques au-delà de la zone euro-atlantique », souligne l’US Navy, qui pilote ce programme et rappelle que le site roumain complète la couverture mobile offerte par les quatre destroyers dotés de missiles antimissile balistiques SM-3 basé à Rota, en Espagne, d’où ils peuvent rayonner en Méditerranée et en Europe du nord. 

 

Le destroyer USS Porter, basé à Rota et ici à Souday Bay, en Grèce (© US NAVY)

Le destroyer USS Porter, basé à Rota et ici à Souday Bay, en Grèce (© US NAVY)

 

Pour mémoire, c’est en septembre 2009 que le président Obama avait annoncé le déploiement du concept European Phased Adaptative Approach (EPPA), basé sur l’utilisation du système Aegis à la fois depuis des bâtiments de la marine américaine et des sites terrestres. L’arrivée des Arleigh Burke à Rota avait constitué la première phase de ce plan, la seconde portant sur le site terrestre de Deveselu, dont la construction avait débuté en octobre 2013 et qui est placé comme les destroyers basés en Espagne sous le commandement de la 6ème flotte américaine. La troisième et dernière phase de l’EPAA comprend la réalisation d’un second site terrestre en Pologne, dont les travaux viennent de débuter.

 

Tir de SM-3 depuis un croiseur du type Ticonderoga (© US NAVY)

Tir de SM-3 depuis un croiseur du type Ticonderoga (© US NAVY)

 

Les implantations terrestres fonctionnent selon le même principe que sur les bâtiments de l’US Navy. Le système Aegis, comprenant notamment un radar SPY-1D avec antennes à faces planes, est conçu pour la détection et la poursuite de missiles balistiques, des missiles SM-3 étant chargés de les intercepter. 

 

US Navy / USCG