Marine Marchande
BOURBON annonce ses résultats et 78 navires livrés en 2009

Actualité

BOURBON annonce ses résultats et 78 navires livrés en 2009

Marine Marchande

Le groupe maritime français a présenté, hier, le bilan de son exercice 2009. L'occasion de faire le point sur une flotte qui devient de plus en plus imposante. Pour la seule Division Offshore, 71 nouveaux navires (27 supply, 43 crew-boats) sont arrivés l'an dernier. La classe des Bourbon Liberty a gagné 20 unités, soit 16 Anchor Handling Tug Supply (AHTS) du type Liberty 200 et 4 Plateform Supply Vessels (PSV) du type Liberty 100, tous réalisés en Chine. Fin décembre, 32 Bourbon Liberty étaient opérationnels (sur 76 commandés). En plus des navires de ce type, 1 AHTS est sorti des chantiers indiens, 2 PSV des chantiers chinois et 4 remorqueurs de terminaux des chantiers émiratis. Réalisés aux Emirats et aux Etats-Unis, 4 Fast Supply Intervention Vessel (FSIV) sont entrés en service, 39 autres crew boats étant réalisés en France, au Vietnam et au Nigéria.

Le Surfer 2560 livré en 2009 par Piriou (© : PIRIOU)
Le Surfer 2560 livré en 2009 par Piriou (© : PIRIOU)

Concernant l'activité Subsea Services, un navire IMR (Inspection, Maintenance et Réparation) réalisé en Inde est entré en flotte, alors qu'un robot télé-opéré a été acheté.
Ainsi, au 31 décembre 2009, BOURBON alignait une flotte de 357 navires offshores remarquablement récents, puisque la moyenne d'âge n'était que de 5.7 ans. Et l'expansion va continuer puisque 99 autres unités sont en commande pour une livraison d'ici 2012, soit à cette date un total de 456 unités ! En matière de ROV, 10 étaient opérationnels en fin d'année, 3 autres devant encore être livrés.
Concernant la Division Vrac, 7 nouveaux navires ont rejoint Setaf-Saget en 2009. Alors que les Shangor et Orientor (49.000 tpl) ont été vendus en janvier, 6 Supramax de 58.000 tpl sont attendus en 2010. Les chantiers indiens Pipava n'étant sans doute pas en mesure de livrer les Panamax de 78.000 tpl commandés, la flotte de vraquiers détenue en propre par BOURBON devrait être de 16 navires fin 2010.

Le Bourbon Mistral (© : BOURBON)
Le Bourbon Mistral (© : BOURBON)

SYNTHESE DES RESULTATS 2009

Le résultat net part du groupe a atteint 155.4 millions d'euros, soit une baisse de 30.8% par rapport à 2008. Dans le même temps, le chiffre d'affaires de BOURBON a été porté à 960.5 millions d'euros, soit une hausse de 3.1%. « Les résultats de l'année 2009 illustrent la bonne progression de l'activité offshore du fait de la croissance de la flotte et de son taux d'utilisation qui reste élevé malgré un environnement de marché devenu défavorable en cours d'année », estime Jacques de Chateauvieux. Pour le président de BOURBON : « Le bénéfice net part du Groupe atteint un niveau satisfaisant par rapport à 2008 qui avait enregistré des plus-values sur ventes de navires et cessions de participations ».
Malgré un contexte économique délicat, l'offshore, qui représente désormais 84% de l'activité de BOURBON, a connu une forte hausse l'an dernier. Avec une croissance de son chiffre d'affaires de 20.5%, la division a tiré les résultats du groupe et compensé la forte baisse du vrac. Hors plus-values, l'excédent brut d'exploitation (EBITDA) de BOURBON atteint 347.5 M€ sur l'année (-1%). Le groupe note que l'EBITDA est quasiment stable après prise en compte des plus-values très élevées en 2008. Le résultat opérationnel a, quant à lui, atteint 213.1 M€ en 2009 (-10.9%), l'année 2008 ayant été marquée par des performances historiquement élevées de la Division Vrac, qui intégrait en outre des plus-values de cession.
Enfin, la rentabilité, mesurée par le ratio « EBITDA sur capitaux engagés moyens hors acomptes », s'élève à 16.8%, en ligne avec l'objectif de 18% annoncé pour l'année 2012 dans le cadre du plan stratégique.

 (© : BOURBON)
(© : BOURBON)

La division offshore

Sur l'ensemble de l'année 2009, la Division Offshore de BOURBON a réalisé un chiffre d'affaires de 809.9 millions d'euros (+20.5% par rapport à 2008), un excédent brut d'exploitation (EBITDA) de 313.4 millions d'euros (+26.6%) et un résultat opérationnel de 193.9 millions d'euros (+39.2%).
Sur les deux premières années de réalisation du plan stratégique Horizon 2012, la croissance moyenne annuelle du chiffre d'affaires de la Division Offshore est de 29%, pour un objectif de 21% dans le cadre du plan. Sur l'année 2009, BOURBON a pris livraison de 71 nouveaux navires Offshore, dont 20 Bourbon Liberty très appréciés des clients. Le chiffre d'affaires réalisé avec la flotte détenue en propre atteint ainsi 739.3 M€, en progression de 27.1%. Sur la période, le taux d'utilisation de la flotte de navires supply est de 89.3%. Pour le 2ème semestre 2009, dans un environnement qui a continué à se dégrader, le chiffre d'affaires réalisé par la flotte en propriété progresse de 10.9% par rapport au deuxième semestre 2008. L'EBITDA a progressé de 5% (154.7M€) et le résultat opérationnel de 3.5% à (89.5 M€).

 (© : BOURBON)
(© : BOURBON)

L'activité Marine Services

Pour 2009, le chiffre d'affaires réalisé par la flotte de Marine de Services détenue en propre progresse de 29,8% pour atteindre 612 millions d'euros (pour un CA global de 661.5 M€, +22.6%). 27 nouveaux supply et 43 crewboats ont été mis en service en 2009. A fin décembre, la flotte comprend donc un total de 32 Bourbon Liberty, des navires de dernière génération, conçus pour réduire les coûts. Le chiffre d'affaires réalisé par les navires affrétés diminue de 18.8 M€. L'excédent brut d'exploitation (EBITDA) s'élève à 256.3 M€, en progression de 23.9% par rapport à l'année précédente.
Sur le second semestre, le chiffre d'affaires réalisé par la flotte détenue en propre atteint 309.5 millions d'euros, en progression de 35.9 M€ par rapport à la même période de 2008. Le chiffre d'affaires réalisé par les navires affrétés diminue, en revanche, de 23.5 M€.
L'excédent brut d'exploitation (EBITDA) est quasiment stable d'une année sur l'autre à 123.1 M€ (contre 123.4), l'effet de la croissance de l'activité étant annulé par la dégradation des conditions du marché.

Le Bourbon Jade (© : BOURBON)
Le Bourbon Jade (© : BOURBON)

L'activité Subsea Services

Sur l'année 2009, le chiffre d'affaires de l'activité Subsea Services s'élève à 148.4 M€, en progression de 12% par rapport à l'année précédente. A noter l'entrée en flotte d'un nouveau navire destiné à l'inspection, la maintenance et la réparation (IMR). L'EBITDA de l'activité Subsea Services augmente de 39.8% à 57.1 M€.
Sur le 2ème semestre 2009, dans un marché dégradé, le chiffre d'affaires (79 M€) progresse de 3,6% par rapport à la même période de 2008. L'excédent brut d'exploitation (EBITDA) augmente, sur la même période, de 32,6% à 31,6 M€.

Le Messidor (© : BOURBON)
Le Messidor (© : BOURBON)

Division Vrac

En 2009, la performance de la Division Vrac a été marquée par l'effondrement des taux d'affrètement en 2008, suivi de leur remontée régulière tout au long de l'année. L'engagement dans la durée de BOURBON auprès de ses clients a permis d'étaler dans le temps l'impact des variations du marché. La stratégie de croissance de la flotte détenue en propre s'est poursuivie, avec l'arrivée de 7 nouveaux navires. Pour la Division Vrac, 2009 s'est terminée sur un chiffre d'affaires de 119.3 millions d'euros, soit une chute de 49.2% par rapport à 2008. L'excédent brut d'exploitation hors plus-value s'élève à 37.4 M€ (-52.5%). Le résultat opérationnel atteint 27.3 M€, soit un plongeon de 73.7%, même s'il faut noter que 2008 avait, entre autres, enregistré une importante plus-value de cession de 27.6 M€. L'EBITDA, à 37.4 millions d'euros pour 2009, enregistre un repli de 64.8%. Enfin, la rentabilité mesurée par le ratio « EBITDA sur capitaux engagés moyens hors acomptes » s'élève à 23.8%.
Concernant le 2ème semestre 2009, le chiffre d'affaires de la Division Vrac s'établit à 58,8 M€, en diminution de 42% par rapport à la même période de l'année précédente. BOURBON explique cette contraction par rapport à 2008 de deux manières. D'abord, le groupe n'a pas bénéficié, comme au second semestre de l'année précédente, de contrats à long terme conclus antérieurement à des taux élevés et arrivés à échéance en 2009. Ensuite, l'indice Baltic Supramax Index (BSI) moyen du 2ème semestre 2009 est en baisse de 41.6% comparativement au même semestre 2008. Bien qu'en deçà des niveaux exceptionnels que le marché a connus précédemment, le groupe note que le BSI a néanmoins affiché une constante augmentation.
Pour le vrac, l'excédent brut d'exploitation hors plus-value, au second semestre, se monte à 16.5 M€, en baisse de 58,6%. Le résultat opérationnel, qui ne bénéficie pas de plus-value contrairement à l'année précédente, s'élève à 10.1 M€, en diminution de 84.8%.

Vue du futur Bourbon Evolution (GPA 696) pour l'IMR (© : BOURBON)
Vue du futur Bourbon Evolution (GPA 696) pour l'IMR (© : BOURBON)

Les perspectives

Concernant l'offshore, au regard des prévisions d'augmentation de la demande de pétrole, de l'accélération des baisses de production des champs existants et de la nécessité à moyen terme de reconstituer les réserves, une reprise de l'activité pétrolière est attendue courant 2010. Les activités de maintien de la production devraient être les premières à en bénéficier, progressivement suivies, à partir du deuxième semestre 2010, par les activités de forage. Parallèlement à cette reprise prévisionnelle de la demande, l'offre de navires sera la résultante du nombre d'unités effectivement livrés en 2010, du nombre de navires anciens désarmés et du niveau des démolitions.
Conformément à son plan Horizon 2012 et à sa stratégie « d'investir pour réduire le coût des clients », BOURBON continuera de prendre livraison de nouveaux navires modernes et à productivité élevée, tels les Bourbon Liberty qui apportent au marché de l'offshore continental un navire de substitution transportant plus, consommant moins et ayant la manoeuvrabilité de ceux opérant en offshore profond. Le groupe estime être, aujourd'hui, bien placé pour résister aux effets de l'excès de capacité de navires de fort tonnage plus particulièrement destinés à l'offshore profond, pour répondre à la demande en offshore continental et bénéficier pleinement demain des effets de la reprise.

Le Cimentier Endeavor, livré en 2009 (© : BOURBON)
Le Cimentier Endeavor, livré en 2009 (© : BOURBON)

Dans le secteur du vrac, l'évolution des tarifs d'affrètement continuera de dépendre du dynamisme de l'économie chinoise, des entrées en flotte en 2010 et du niveau des démolitions qui pourraient continuer au rythme historiquement élevé constaté en 2009. La Division Vrac continuera d'élargir ses capacités en propre et recevra 6 navires Supramax de 58.000 tpl en 2010. En revanche, la plus grande incertitude demeure sur les livraisons des Panamax commandés en Inde et dont la commande du premier exemplaire a été annulée l'an dernier. Avec la vente en janvier des deux unités de 49.000 tpl, la flotte détenue en propre devrait compter, au minimum, 16 vraquiers à la fin de l'année 2010.

Le vraquier Tabor de 58.000 tpl (© : BOURBON)
Le vraquier Tabor de 58.000 tpl (© : BOURBON)

Bourbon Offshore | Toute l'actualité de la compagnie