Marine Marchande
BOURBON annonce un chiffre d'affaires en forte hausse

Actualité

BOURBON annonce un chiffre d'affaires en forte hausse

Marine Marchande

Au lendemain de sa présentation du plan stratégique Horizon 2012, le groupe maritime français a révélé hier son chiffre d'affaires pour 2007. BOURBON affiche des résultats excellents et dépasse ses objectifs du plan 2003-2007. L'an passé, le chiffre d'affaires s'est élevé à 769,7 millions d'euros, en croissance de 26,5%. Ces chiffres ne prennent pas en compte la division remorquage portuaire, cédée en décembre au groupe espagnol Boluda. « Le chiffre d'affaires de l'année 2007 concrétise le succès du plan 2003-2007, en dépit de l'impact du taux de change sur la durée du plan et, en 2007, des pertes d'activités liées au Bourbon Dolphin et à l'Athéna. Au total de ces cinq années, et pour le périmètre des activités conservées, la croissance du chiffre d'affaires aura été en moyenne de 24%, contre 15% initialement prévus », commente Jacques de Chateauvieux, président de l'entreprise.


Offshore : Une moyenne de 27% de hausse annuelle depuis 2003

L'Offshore a réalisé sur 12 mois 484.5 millions d'euros (+21.9%) et le vrac 244.8 millions d'euros, soit un bond de 44.7%.
Bénéficiant d'un marché porteur et d'importants investissements, la division Offshore aura connu, ces quatre dernière année, une progression annuelle de 27% par an, soit 5% de mieux que l'objectif affiché, et ce malgré la dépréciation du dollar face à l'euro. Au quatrième trimestre, son activité a dégagé 128.6 millions d'euros (+10%), ce chiffre d'affaire étant impacté par l'évolution importante du taux de change euro/dollar (1,45 au 4ème trimestre 2007 contre 1,29 pour la même période en 2006).
Côté flotte, au cours de l'année 2007, BOURBON a pris livraison de 13 navires de soutien et 24 unités de transport de passagers (contre 16 supply et 15 crew boats en 2006). Par ailleurs, les navires affrétés par le groupe ont généré 41 millions d'euros, contre 21 millions sur l'exercice précédent. « Ces affrètements permettent de satisfaire les besoins des clients pour lesquels BOURBON est en attente de livraison de navires détenus en propre », souligne la compagnie, qui a déploré deux accidents, comme le rappelle Jacques de Chateauvieux. Après le dramatique naufrage du Bourbon Dolphin, qui a fait 8 morts le 12 avril au large des Shetlands, le Bourbon Athena s'est échoué fin juin en rade de Pointe Noire, au Congo.

L'Afrique représente les deux tiers de l'activité

L'étude des secteurs géographiques d'intervention de la division offshore est intéressante. En 2007, la Zone Afrique (320.9 M€) est en progression de 22,3% et représente 66% du chiffre d'affaires de la Division Offshore. Traditionnellement soutenue par le Nigeria et l'Angola, l'activité de la Division Offshore en Afrique de l'Ouest s'est également renforcée en Guinée Equatoriale et au Congo pour s'imposer sur ce marché régional d'offshore profond le plus actif dans le monde. L'Afrique, zone d'implantation historique de BOURBON, reste un marché en forte croissance en dépit de difficultés liées à l'instabilité dans la région de Port Harcourt au Nigéria. Début janvier, deux membres de l'équipage du Bourbon Leda ont d'ailleurs été blessés suite à l'attaque d'un convoi de crew boats sur la rivière Bonny.
Par ailleurs, BOURBON note que la Division enregistre une réduction de la part réalisée par la Zone Europe & Mediterranée/Moyen Orient, qui subit une diminution sensible de la contribution de la Mer du Nord. Le chiffre d'affaires sur cette zone (101.1 M€) est tout de même en hausse de 9.9% par rapport à 2006. Pour sa part, l'Asie, nouvelle zone de développement commercial pour BOURBON, continue d'afficher une forte progression (23.2 M€, +159.7%), avec de nouveaux contrats signés en 2007 en Inde, en Thaïlande, en Indonésie et dernièrement en Malaisie.

Les beaux résultats du vrac

Le chiffre d'affaires de la Division Vrac s'est élevé à 244,8 millions d'euros en 2007, soit une croissance de 44,7%. Cette progression importante a été influencée favorablement par la progression des taux de fret tout au long de l'année (de 22.600 à 47 300 euros en moyenne) et négativement par la parité euro/dollar. Au cours du quatrième trimestre, la progression atteint 33,2% à 61,3 millions d'euros. Sur douze mois, les tonnages pris en compte ont été de 16,2 millions de tonnes, contre 15,7 millions de tonnes en 2006. Enfin, la proportion de l'activité réalisée avec les navires en propriété ou affrétés long terme a légèrement progressé, la livraison du Thermidor en octobre venant compenser la cession du Nantor fin décembre. « Conformément à la stratégie d'accompagnement de ses clients industriels dans la durée, Setaf Saget bénéficie, en différé et dans une moindre proportion, des fortes variations du marché, à la hausse comme à la baisse », précise BOURBON.
Pour le début de l'année 2008, le vrac doit faire face à une dégringolade des taux de fret, qui restent néanmoins à des niveaux historiquement très élevés.

Diversification et accélération des livraisons de navires

Dans le cadre de l'élargissement du plan stratégique de BOURBON à Horizon 2012, la Division Offshore comprend désormais 2 activités, la Marine de Service (Marine Services) et les Services Sous-marins (Subsea Services). Depuis la cession de Abeilles, l'activité de protection du littoral, qui comprend notamment l'affrètement à la marine des Abeille Bourbon et Liberté, est rattachée à la division Offshore. Pour cette dernière, 169 navires étaient en commande au 6 février, pour 230 unités en flotte. Le rythme des livraisons va s'accélérer en 2008, avec l'intégration de nouveaux navires construits notamment dans les chantiers chinois. C'est le cas du Bourbon Pearl, navire IMR de design P105 Ulstein livré en décembre 2007 qui entrera en pleine opération en 2008. De même, le Bourbon Liberty 101, premier PSV de la série des GPA 654 vient renforcer la flotte de navires de Support Offshore en ce début d'année.
En tout, BOURBON aligne actuellement 236 navires. L'entreprise, présente dans 25 pays, compte 4300 collaborateurs.

BOURBON