Marine Marchande
BOURBON : Chiffre d'affaires en hausse au premier trimestre

Actualité

BOURBON : Chiffre d'affaires en hausse au premier trimestre

Marine Marchande

Le groupe maritime français a généré un chiffre d'affaires de 238.7 millions d'euros de janvier à mars, soit une augmentation de 12.8% par rapport au premier trimestre 2008. La croissance est tirée par les activités à l'offshore, qui font un bond de 47.7% (202 millions d'euros). La progression résulte notamment du plein effet des navires mis en service en 2008 et des livraisons, en ce début d'année, de 5 navires supply (dont 4 Bourbon Liberty) et de 14 crew-boats. Dans l'Activité Subsea Services, le recours à l'affrètement demeure nécessaire pour le groupe, alors que la mise en service des premiers navires IMR, en construction en Chine, n'est prévue qu'au deuxième semestre 2010. « Dans un environnement de marché désormais affecté par la baisse de l'activité économique et des cours du pétrole, la Division Offshore de BOURBON conserve un fort potentiel de croissance du fait de sa stratégie d'investissement dans des navires innovants et à forte productivité pour faire baisser les coûts des clients », déclare Jacques de Chateauvieux. Pour le président de BOURBON : « Les perspectives à moyen terme sont toujours favorables et alors que l'incertitude quant à la reprise affecte les décisions à court terme des clients, les prévisions de croissance du plan Horizon 2012 ne sont pas remises en cause. »
Si, du côté de l'offshore, les résultats sont donc bons, la division vrac a, en revanche, enregistré un impressionnant plongeon par rapport au premier trimestre 2008. Le chiffre d'affaires, qui n'atteint que 29.9 millions d'euros de janvier à mars 2009, est en chute de 54.5%. Selon BOURBON, ce résultat est le reflet d'une activité en retrait (6 navires équivalent temps plein en moins) et de la forte baisse des taux de fret (-78%). La moyenne du Baltic Supramax Index (BSI) sur le premier trimestre de l'année est en effet de 10 875 $/j à comparer au premier trimestre 2008 où elle avait atteint 50 265 $/j. Pour le groupe, la politique de contractualisation long terme a, toutefois, permis de limiter l'impact de ces évolutions défavorables.

Bourbon Offshore | Actualité de la compagnie de services à l'offshore