Offshore
Bourbon limite les dégâts dans le contexte de la crise pétrolière

Actualité

Bourbon limite les dégâts dans le contexte de la crise pétrolière

Offshore

Le groupe français Bourbon, spécialiste des services offshore, a présenté hier, sans surprise, des résultats 2015 en baisse. Dans le contexte extrêmement difficile de la crise pétrolière, Bourbon a essuyé une perte nette de 76.6 millions d’euros (contre un bénéfice de 73 millions en 2014), pour un chiffre d’affaires de 1.43 milliard d’euros (en hausse de 1.1% grâce à l’effet du change favorable du dollar). Sa marge opérationnelle est, en revanche, en hausse de 2.2 points, grâce à la réduction des coûts sur les navires, les désarmements et, là encore, l’effet dollar. Cette annonce, complétée par celle d’un versement de dividendes aux actionnaires, a eu un effet favorable sur l’action du groupe, coté à la bourse de Paris.

Bourbon ne s’attend pas à des miracles pour 2016 et anticipe même un point bas du cycle dans les mois à venir, avec, peut-être une petite reprise au deuxième semestre. La politique de désarmement de navires, pour ceux n’ayant pas de perspectives commerciales à moyen terme, va se poursuivre.

 

BOURBON