Marine Marchande
BOURBON poursuit son envol dans l'offshore

Actualité

BOURBON poursuit son envol dans l'offshore

Marine Marchande

Le groupe français vient de communiquer ses résultats sur les neuf premiers mois de l'année. Le chiffre d'affaire général du groupe atteignait, fin septembre, 515.9 millions d'euros, soit 14% de mieux qu'à la même période, l'an passé. La division offshore, qui bénéficie d'un plan d'investissement colossal d'ici 2010, voit, quant à elle, bondir ses résultats de 32.9%, à 264.7 M€. « Les performances enregistrées concrétisent le succès du plan 2003 - 2007, qui s'achève avec un peu d'avance, dans un marché très favorable », souligne Jacques de Chateauvieux. Pour le PDG de BOURBON : « Dans ce contexte, nous avons lancé un important programme de construction navale qui, à horizon 2010, permettra à BOURBON de prendre le leadership mondial des services maritimes à l'offshore pétrolier et gazier avec la plus importante flotte de navires de nouvelle génération ». L'augmentation du chiffre d'affaires de la division offshore tient, essentiellement, dans la mise en service, depuis le début de l'année, de 10 unités de ravitaillement et 12 navires de transport de personnel et vedettes d'intervention. Par ailleurs, dans un contexte général toujours favorable au marché, les neuf premiers mois de l'année ont vu une augmentation sensible des taux moyens journaliers s'appliquant aux contrats long et moyen terme. BOURBON réalise la plus grosse partie de ses résultats dans l'offshore en Afrique (187.6 M€, + 44.2%), notamment en Angola et au Nigeria, où une forte activité d'exploration est menée, en parallèle de la mise en production de champs découverts ces dernières années. L'Afrique devance largement la zone Europe / Méditerranée (46.9 M€, + 4.7%), la région Asie (5.1 M€, + 264.3%) et le secteur Amériques (25.1 M€, + 9.6%), où le groupe a bénéficié des six premiers mois d'activité d'une nouvelle joint-venture au Mexique, Naviera Bourbon Tamaupilas, consolidée à 50% en avril dernier. De plus, l'actualité de la division offshore a été marquée par la mise en service du Bourbon Orca. Ce remorqueur ravitailleur releveur d'ancres (AHTS), premier du genre à être doté d'une étrave inversée, a été élu « navire de l'année » par la presse spécialisée norvégienne, donnant, selon l'entreprise, « entière satisfaction lors de ses premières opérations d'ancrage, de désancrage et de remorquage de plateformes en mer du Nord ».

Hausse du remorquage, toujours des difficultés dans le vrac

Activité historique de BOURBON, le remorquage et le sauvetage se portent bien. La division a affiché, entre janvier et septembre, un chiffre d'affaires de 97.1 millions d'euros, soit une hausse de 16.1%. L'activité principale concerne la France (82.5 M€, + 14.6%), où sont notamment opérés les nouveaux remorqueurs d'intervention, d'assistance et de sauvetage (RIAS) Abeille Bourbon et Abeille Liberté, pour le compte de la Marine nationale. L'activité à l'étranger s'est, toutefois, développée, atteignant 14.6 M€ (+ 11.6%), surfant sur un marché particulièrement soutenu en Afrique, notamment en Côte d'Ivoire.
Le point noir des résultats du groupe réside toujours dans sa branche fret, qui n'a réalisé que 123.2 millions d'euros de chiffre d'affaires entre janvier et septembre, soit une baisse de 12.8% par rapport à la même période, en 2005. Les résultats ont baissé, tant pour les navires affrétés en long terme (59.7 M€ - 14.1%) que pour les contrats court terme (63.5 M€ - 11.6%). Cette activité a souffert de la baisse des taux de fret du marché (- 18.5% en moyenne sur la période) : « Le nombre de navires affrétés long terme est passé de six unités au troisième trimestre 2005 à 3.3 unités au troisième trimestre 2006. La forte remontée des taux s'est révélée peu propice à la conclusion de nouveaux contrats à long terme et a rendu le recours aux affrètements à court terme plus approprié », explique BOURBON. Côté perspectives générales, le groupe français pourra compter sur la poursuite des mises en service de nouveaux navires, notamment destinés au secteur offshore. Dans le domaine du remorquage portuaire, la situation pourrait évoluer à moyen terme avec l'arrivée, après plusieurs années de bataille juridique, du néerlandais Kotug au port du Havre.
_______________________________________

- Voir la fiche entreprise de BOURBON

Bourbon Offshore | Toute l'actualité de la compagnie