Marine Marchande
BOURBON présente un chiffre d'affaires de 614 millions d'euros en 2005

Actualité

BOURBON présente un chiffre d'affaires de 614 millions d'euros en 2005

Marine Marchande

Le groupe français a signé une très belle année 2005, avec une hausse de son chiffre d’affaires de 19,1%, à 614,4 millions d’euros, dont 575 millions pour les activités maritimes. Ces dernières, qui progressent de 17,7%, comprennent les services à l’offshore pétrolier (+ 24%), le pole remorquage, assistance et sauvetage (+ 7,6%) et le transport de vracs (+ 15,7%). Si l’on inclus la branche distribution (Vindemia), dont BOURBON s’est séparé le 1er octobre dernier, le chiffre annuel atteint 1,02 milliard d’euros. La forte hausse des trois divisions des Services maritimes s’explique par la mise en ligne de 23 navires et le niveau élevé des taux de fret dans le secteur des vracs. Pour l’offshore, dont le chiffre d’affaires s’est élevé à 277,2 M€, trois facteurs favorables sont à souligner. Au cours de l’exercice, BOURBON a mis en flotte 17 nouvelles unités sur des contrats à long terme. Sur le marché Spot, l’année 2005 a connu des taux moyens journaliers et des taux d’utilisations élevés en mer du Nord. Plusieurs renouvellements de contrats sont intervenus, de même qu’un développement de la présence du groupe en Afrique de l’ouest, notamment au Nigeria et en Angola. BOURBON a séduit de nouveaux clients comme BP et Shell sur des contrats longs.

Remorquage, sauvetage et vracs

Fin 2005, la division Remorquage et Sauvetage, dont le CA s’élève à 114,9 M€, a confirmé sa croissance, grâce à une activité soutenue à l’international et outre-mer. En octobre, BOURBON a remporté une concession de 25 ans dans le futur port marocain de Tanger Méditerranée. Le groupe y déploiera à compter d’avril 2007 quatre remorqueurs neufs. Le chiffre d’affaires cumulé sur la durée du contrat est estimé à 250 M€. En France, 2005 a vu la mise en service des remorqueurs d’intervention, de sauvetage et d’assistance (RIAS) Abeille Bourbon et Abeille Liberté. Affrétés par la Marine nationale, ces navires ont remplacé à Brest et Cherbourg les Abeille Flandres et Abeille Languedoc. Les deux navires restent toutefois au service de l’Etat, qui a décidé de renforcer ses moyens à Toulon et La Rochelle. En ce qui concerne la Division Vrac, les objectifs sont également au rendez-vous. La branche connaît un bond de près de 16% à 182,9 M€. Entre 2004 et 2005, Setaf Saget a augmenté de 20% son volume de marchandises transportées, passant de 11,6 à 14 millions de tonnes. Les taux de fret se maintiennent à des taux élevés, tandis que la mise en service de deux vraquiers a permis de développer l’activité.
Selon BOURBON, en 2006, l’activité sera influencée par trois facteurs principaux. La Division Offshore touchera cette année encore de nombreux navires. Pour les vracs, l’année devrait être marquée par une réduction des taux de fret, qui devraient néanmoins se maintenir à des taux favorables, estime le groupe. Enfin, le taux de change euro/dollar sera à surveiller.

BOURBON