Offshore
BOURBON résiste dans un marché offshore encore difficile

Actualité

BOURBON résiste dans un marché offshore encore difficile

Offshore

Le groupe maritime français a réalisé, au premier semestre, un chiffre d'affaires de 490.4 millions d'euros, en hausse de 4.7% par rapport à la même période de 2009. L'excédant brut d'expoitation (EBITDA) atteint 168.5 millions d'euros (-2.5%) et le résultat net par du groupe 41 millions d'euros, soit moitié moins qu'au premier semestre 2009. Le groupe a donc plutôt bien résisté dans un secteur qui demeure convalescent après les difficultés liées à la crise économique. « « L'activité de BOURBON est focalisée sur les services maritimes à l'offshore pétrolier et nous avons rapidement augmenté notre flotte en prenant livraison d'un navire Supply tous les 12 jours. Le marché de l'offshore pétrolier est en bas de cycle, avec des taux moyens journaliers en baisse depuis la fin de l'année 2008 qui sont restés faibles durant le premier semestre 2010 », rappelle Jacques de Chateauvieux. Pour le président de BOURBON : « De par sa flotte innovante et à forte productivité, susceptible de faire baisser les coûts des clients, BOURBON a maintenu ce semestre un taux d'utilisation de ses navires satisfaisant, à près de 80%. Dans ce marché défavorable, la baisse de l'excédent brut d'exploitation s'explique, notamment, par la faible progression du chiffre d'affaires et la croissance des coûts d'exploitation liée au nombre important de navires entrés en flotte. Par ailleurs, la croissance des amortissements et la charge d'impairment des 16 vraquiers, dont les cessions sont destinées à financer le plan BOURBON 2015 Leadership Strategy, se traduisent par un résultat opérationnel en fort retrait. Au vue du succès de la flotte BOURBON auprès des clients, BOURBON sera parmi les premiers à bénéficier de la reprise du marché offshore, déjà perceptible et qui devrait se renforcer tout au long de l'année 2011. Nous sommes ainsi confiants dans la bonne réalisation des objectifs du nouveau plan BOURBON 2015 ».
Dans le secteur de l'offshore, le groupe table au second semestre sur une reprise des investissements pétroliers dans l'exploration, ainsi que dans la production et la maintenance. Cette reprise est déjà sensible en Afrique de l'Ouest et en Asie. BOURBON espère aussi que sa flotte, très jeune et aux performances optimisées, permettra de séduire une clientèle en quête de réductions de coûts. La compagnie a, notamment, une belle carte à jouer dans l'offshore continental, où les navires exploités sont souvent d'un type ancien.

Bourbon Offshore | Toute l'actualité de la compagnie